France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
KOUROU

Cinq ans de prison pour un des braqueurs de Fun Bike

D.St-J. Lundi 02 septembre 2013
Cinq ans de prison pour un des braqueurs de Fun Bike
En septembre 2011, trois hommes encagoulés avaient fait irruption dans l'appartement au premier étage du magasin de vélos et scooters de Kourou (photo d'archives)

Trois hommes encagoulés avaient fait irruption dans l'appartement du responsable du magasin de vélos et scooters en septembre 2011. Un des auteurs, interpellé en juillet 2012, a été jugé vendredi.

L'affaire qui a été jugée vendredi par le tribunal correctionnel remonte au dimanche 25 septembre 2011. Ce jour-là, à 7 heures du matin, trois hommes encagoulés ont fait irruption sur la terrasse du responsable du magasin de vélos et scooters Fun Bike, à Kourou. Armés, les trois braqueurs l'avaient ligoté ainsi que sa compagne et leur enfant pour leur dérober argent et bijoux dans l'appartement et des pièces détachées de scooters dans le magasin au rez-de-chaussée. Lors de l'enquête, des traces ADN avaient été relevées et un des auteurs, un Surinamais âgé de 27 ans connu sous l'identité de Alphonse Lian Male, était mis en cause.
En juillet 2012, ce dernier, qui vient du Suriname, se présente sous une autre identité à bord d'un taxi au contrôle d'Iracoubo. Les gendarmes constatent, par son ADN qu'il est recherché. En garde à vue, il reconnaît sa participation mais ne donne aucun élément sur ses complices, il est donc seul à répondre de braquage. Lors de l'audience, les deux victimes ont témoigné de l'angoisse suscitée par cette agression violente, des individus frappant le gérant avec son pistolet. Les braqueurs avaient amené un échafaudage du chantier voisin pour accéder à la terrasse et opérer pendant 45 minutes...
Pour le procureur, le prévenu « a activement participé à l'action » et « il était déjà connu pour des faits similaires » ayant quatre mentions pour vol aggravé à son casier judiciaire. En conséquence, une peine de quatre ans de prison est requise. Pour la défense assurée par Me Christophe Cardet, il faut « apporter de nuances dans l'appréciation des faits « car à l'origine il était venu pour faire le guet, pas pour un braquage. Il a temporisé. »
Après délibérations Lian Alphonse Male est condamné pour vol par effraction, séquestration et participation à une association de malfaiteurs à cinq ans de prison avec maintien en détention. 3 000 euros sont attribués à chacune des deux victimes pour le préjudice moral et matériel.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire