• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
FAITS-DIVERS

Ce que l'on sait sur le corps d'un nourrisson retrouvé à la décharge de Cayenne

Jade Letard-Methon (j.letard-methon@agmedias.fr) Samedi 25 Juin 2022 - 19h50
Ce que l'on sait sur le corps d'un nourrisson retrouvé à la décharge de Cayenne
C'est un couple de chiffonniers qui a découvert la dépouille. - Archives FG

La nouvelle fait froid dans le dos. Plus tôt dans la semaine, le corps sans vie d'un nouveau-né a été retrouvé au milieu des ordures de la décharge de Cayenne. L'autopsie de la petite dépouille s'avère compliquée.

C'est le genre de découverte qui marque à vie. Ce mercredi matin, un couple de chiffonniers qui farfouille dans les ordures de la décharge de Cayenne découvre le corps sans vie d'un nourrisson. Les forces de l'ordre sont alertés et la dépouille atterrit entre les mains de la justice. 

Pour l'heure, il est très complexe de déterminer s'il s'agit d'un mort-né ou non et auquel cas, combien de temps est-ce que le bébé a vécu après l'accouchement. En effet, la médecine légale rencontre encore des difficultés considérables dans ce genre d'affaire. "Tous les médecins légistes n'ont pas la capacité de le faire", nous explique le procureur Yves Le Clair. 
Par ailleurs, quand le corps de l'enfant a été retrouvé, il était extrêmement dégradé. "Chez les nouveaux-nés, les phénomènes post-mortem sont beaucoup plus accélérés que chez des adultes ou des personnes âgées."

Il pourrait s'agir d'un accouchement "illégal" qui aurait mal tourné ou alors, la mort pourrait être la résultante d'un assassinat après la naissance. Le procureur de la République souligne également le fait, qu'en Guyane, le suivi des grossesses en PMI n'est pas aussi efficient qu'autre part ailleurs sur le territoire et que, bien des femmes ne bénéficient pas de ces services ; un facteur supplémentaire qui vient rajouter de l'opacité au dossier.

Désormais, les autorités et les spécialistes se concertent pour savoir si l'autopsie sera réalisée ici ou si elle sera confiée à des médecins légistes exerçant dans l'Hexagone qui disposent de la qualification en pédiatrie pour effectuer une telle tâche. Malgré tous ces obstacles apparents, une enquête a été ouverte et se poursuit. 

Déjà en 2017, le corps sans vie d'un nourrisson avait été retrouvé à la décharge de Cayenne par une équipe d'éboueurs. Cette fois-là, le cadavre qui était aussi dans un sac poubelle, n'avait plus sa tête.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

jayjay5 28.06.2022
meurtre

ni plus ni qu'un meurtre. les tueurs doivent etre juger en temps que tel! (meurtriers)

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
2 commentaires
1 commentaire
2 commentaires
3 commentaires
A la une
1 commentaire