France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
GUYANE

Attention au transport de matières dangeureuses

Samir MATHIEU Mardi 3 Septembre 2019 - 03h15
Attention au transport de matières dangeureuses
Abdelmajid Boussaa avec un collègue contrôleur de la DEAL lors d'un contrôle sur la route de Degrad des Cannes. - Samir MATHIEU

La Deal (direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement) mène des contrôles réguliers pour les engins qui transportent des matières dangereuses. Vendredi, des contrôles coordonnés ont été réalisés à Degrad-des-Cannes.

La vigilance maximale est de mise en ce qui concerne les transports de matières dangereuses. Des contrôles coordonnés sont réalisés plusieurs fois par mois, sur l’ensemble du territoire guyanais, pour faire attention à ce que toutes les règles de sécurité soient bien respectées. C’est un effort majeur qui est effectué pour assurer la sécurité des citoyens. Il y a deux contrôles par semaine, huit par mois et quatre-vingt par an.

D’Apatou à Saint-Georges, l’ensemble du réseau routier guyanais est soumis à ces contrôles opérés par les agents assermentés de la Deal de Guyane. Leurs dispositifs sont complétés par des gendarmes, qui ont pouvoir d’interception des camions. Ce service est dirigé par Abdelmajid Boussaa, contrôleur présent en Guyane depuis 1996. Quatre contrôleurs de la Deal sont assermentés et mènent ces opérations sur les routes de Guyane, mais aussi dans les ports, notamment ceux de Degrad-des-Cannes et du Larivot.

Être toujours en règle

Une formation vient d’avoir lieu avec deux formateurs, contrôleurs des transports, qui sont venus tout spécialement de l’Hexagone. Ils sont arrivés le 20 septembre dernier et sont repartis vendredi. C’est Abdelmajid Boussaa qui les a fait venir pour encadrer ce stage. Parmi les temps forts de cette formation, il y a eu une rencontre avec les socioprofessionnels. En Guyane, le transport de matières dangereuses concerne les entreprises dédiées, notamment des transporteurs routiers. Soixante-cinq entreprises sont touchées, tous secteurs confondus. Le transport de matières dangereuses est extrêmement réglementé. Neuf classes différentes sont inscrites dans le code général qui régie ces transports. Par ailleurs, ces contrôles touchent d’autres domaines de compétence comme le code des transports, le code de la route ou encore le travail illégal. Pour chaque transport de matières dangereuses, il faut un document qui atteste l’acheminement des ces matériaux. En cas d’infraction, le véhicule peut-être immobilisé. Dans une dizaine de jours, la Deal va organiser une nouvelle formation pour les convois exceptionnels.

Samir MATHIEU

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

strg.guyane 04.09.2019
undefined

Ils sont arrivés le 20 septembre dernier.Pouvez-vous corriger ou confirmer s'il vous plaît.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
A la une