• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Arrestation d'un marchand de sommeil et auteur de fausses reconnaissances de paternité à Cayenne

Samir MATHIEU Vendredi 16 Octobre 2020 - 14h12
Arrestation d'un marchand de sommeil et auteur de fausses reconnaissances de paternité à Cayenne
L'un des logements qualifiés d'indignes, sous-loué par ce retraité guyanais, auteur par ailleurs d'une dizaine de reconnaissances en parternité. - DTPN

La police de Cayenne vient de mettre fin aux agissements d'un marchand de sommeil présumé, qui était aussi l'auteur de fausses reconnaissances en parternité. Une pratique qui n'est pas nouvelle, mais qui concernait des loyers particulièrement élevés, dans des logements précaires et d'une dizaine de reconnaissances en partenité au profit de sans-papiers sur Cayenne. Son procès aura lieu le 5 janvier prochain.

Un Guyanais a éré arrêté fin septembre et est poursuivi en justice. Il est soupçonné d'être un marchand de sommeil. Il est également accusé d'avoir monnayé des reconnaissances en parternité. En garde à vue, il reconnu, en partie les faits qui lui étaient reprochés. Il sera jugé devant le tribunal correctionnel le 5 janvier prochain.

Dans les faits justement, il est accusé d'avoir sous-loué, depuis la fin de l'année 2017, 4 logements insalubres, pour des prix pouvant atteindre 600 euros, auxquels il fallait rajouter une centaine d'euros de charges. Ce retraité guyanais faisait payer l'eau et l'électricité en supplément alors que les compteurs étaient trafiqués. En ce qui concerne les reconnaissances en parternité, une dizaine lui sont reprochées. Là aussi, cela concernait des personnes sans papiers. Selon des sources proches de l'enquête, le coût d'une reconnaissance en parternité peut se chiffrer jusqu'à 1 500 euros selon les cas. 

L'affaire a été rendue possible grâce à un signalement initial réalisé par la préfecture en ce qui concerne les reconnaissances en parternité. C'est l'enquête menée qui conduire à arrêter également cet homme pour les sous-locations de logements qualifiés "d'indigne" par les autorités. L'enquête a été conduite par les policiers de la Brigade Mobile de Recherche (BMR) du STPJ (Police judiciaire) du commissariat de Cayenne. Le suspect a été déféré devant le procureur de la République et est donc poursuivi devant le tribunal correctionnel des chefs de "soumission de personnes vulnérables à des conditions d'hébergement indignes, reconnaissance d'enfant pour obtenir un titre de séjour, fraude aux allocations familiales et aide au séjour irrégulier". Il a été relâché et placé sous contrôle dans l'attente de sa comparution le 5 janvier prochain.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une