• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

À Kourou, plusieurs faits de violence avec arme à feu endigués par la gendarmerie

Jade Letard-Methon (j.letard-methon@agmedias.fr) Jeudi 12 Mai 2022 - 16h54
À Kourou, plusieurs faits de violence avec arme à feu endigués par la gendarmerie
Dans la seconde affaire, une arme et des ovules de cocaïne ont été saisis dans les différents domiciles perquisitionnés. - Shutterstock

Durant les derniers mois, deux affaires différentes qui ont débuté par une fusillade ont pu déboucher sur des suites judiciaires après les enquêtes menées respectivement. Retour sur ces faits de violences.

Dans cette première affaire, tout commence avec plusieurs coups de feu qui sont tirés dans le village Saramaca de Kourou. Un homme finit par être blessé le 09 mai dans la matinée mais ses jours ne sont pas mis en danger. Le jour-même, dans l’après-midi, les enquêteurs de la brigade de recherche parviennent à interpeller deux individus dont l’implication dans ces faits de violence sont soupçonnés : ils sont placés en garde à vue. Par la suite, ils sont déférés devant le Parquet de Cayenne. Depuis, l’un d’eux est placé en détention provisoire alors que le second est placé sous contrôle judiciaire.

Certains détails de ce qui apparaît être une tentative de meurtre n’ont pas été portés à notre connaissance compte tenu de l’information judicaire qui est ouverte.
Arme et cocaïne saisies
Dans la seconde affaire, le point de départ se situe le 27 février dernier quand, à la sortie d’une discothèque kouroucienne, un homme d’une vingtaine d’années est blessé au bas-ventre par un tir d’arme à feu. Il est évacué d’urgence vers le Centre Hospitalier de Kourou car il baigne dans une mare de sang au moment de l’arrivée des secours. Cette fois encore, ce sont les enquêteurs de la brigade de recherches de Kourou qui sont mis sur le coup.

Les fruits de cette enquête sont finalement cueillis, dans le quartier de l’Anse, le lundi 09 mai dernier à l’occasion d’une opération d’envergure menée par la compagnie de gendarmerie de Kourou. Les gendarmes de l'AGIGN (une composante régionale du Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN), des pelotons d'intervention de Gueret, de Vannes et du Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie Nationale de Kourou, accompagnés du magistrat en charge de l’enquête, interpellent trois individus. Pendant les perquisitions effectuées aux différents domiciles, sont saisis : une arme de poing approvisionnée, 88 ovules de cocaïne (soit 778 grammes) et 56 ovules de cocaïne (soit 840 grammes).

Après 48 heures de garde à vue, les mis en cause âgés de 17, 19 et 28 ans sont déférés devant le procureur de la République en comparution différée le 11 mai dernier. Des faits de “acquisition non autorisée d'arme de catégorie B - port prohibé d'arme de catégorie B - détention non autorisée d'arme de catégorie B - provocation directe de mineur de plus de 15 ans à commettre un délit - recel d'objet provenant d'un délit pour faire obstacle à la manifestation de la vérité - port sans motif légitime d'arme blanche de catégorie D - vol avec violence ayant entraîné une ITT supérieure à 8 jours - acquisition, détention et transport non autorisés de stupéfiants" sont notamment retenus contre eux. Alors que deux d’entre eux sont placés en détention provisoire, le troisième est placé sous contrôle judiciaire.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire
1 commentaire