85 tonnes de poissons saisis depuis le début de l’année

Depuis le 1er janvier, la lutte contre la pêche illégale est coordonnée par l’état-major orpaillage et pêche illicite (Emopi) à la préfecture. Il coordonne la direction de la mer avec le bureau de l’Action de l’état en mer, dirigé par un commissaire de la Marine au sein des Forces armées en Guyane (FAG). Cette année, au 1er novembre, l’ensemble des moyens en mer a réalisé 150 inspections au titre du contrôle de la pêche illégale qui ont donné lieu à 20 déroutements. Deux cents kilomètres de...

France-Guyane 318 mots - 26.11.2019
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Abonnement digital (Web + iPad + Mobile)

365 archives 144€/an
12€/mois 1 an
En savoir plus

Abonnement web (Web + Mobile)

365 archives 96€/an
8€/mois 1 an
En savoir plus
180 archives 60€/an
10€/mois 6 mois
En savoir plus
90 archives 36€/an
12€/mois 3 mois
En savoir plus
30 archives 13,90€
  1 mois
En savoir plus