• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
KOUROU

70 personnes ont marché contre l'insécurité hier à Kourou

Samir MATHIEU Dimanche 16 Août 2020 - 12h36
70 personnes ont marché contre l'insécurité hier à Kourou
Quelques 70 personnes ont défilé hier dans les rues de Kourou pour dénoncer l'insécurité. - Samir MATHIEU

La seconde marche contre l'insécurité a rassemblé quelques 70 personnes hier à Kourou. Une marche à laquelle ont participé les sapeurs-pompiers, qui ont défilé en tenue. Au coeur des revendications, la création d'un commissariat à Kourou et le soutien à Véra Zulémaro.

Un peu moins de monde pour la seconde marche contre l'insécurité, qui s'est tenue hier en fin de matinée, à Kourou. Quelques 70 personnes ont défilé dans les rues de la cité spatiale. Le cortège est parti de la gendarmerie pour arriver jusqu'à la mairie de Kourou. Il s'agissait pour les organisateurs de dénoncer, une nouvelle fois, l'insécurité. Le mot d'ordre était de dire "nou bon ké sa" ("on en a marre" en créôle guyanais) aux "voleurs, violeurs, braqueurs". 
Le fait marquant de cette manifestation, qui s'est déroulée dans le calme, c'était la présence des sapeurs-pompiers, qui ont défilé, fait rare, en uniforme. Ils ont d'ailleurs défilé en ouverture de cortège. Les pompiers sont souvent en première ligne, avec leurs interventions, que ce soit pour des accidents ou des agressions. Ils ont défilé contre l'insécurité, mais en soutien à leur collègue, Véra Zulémaro, empêtré dans une affaire judiciaire, après une violente agression qui a eu lieu le 10 juillet  dernier à Kourou. Véra Zulémaro a été condamné à 15 mois de prison, dont 6 mois probatoire et révocation d'un précédent sursis, sans mandat de dépôt. Il n'a donc pas été emprisonné. Mais il a décidé de faire appel. Véra Zulémaro l'a expliqué hier lors d'une intervention alors qu'il s'est exprimé juste avant le départ de la marche : "je vous remercie pour votre soutien, et j'ai décidé de finalement faire appel." Et de rajouter : "je connais les risques de cet appel, mais j'ai estimé qu'il fallait que j'aille jusqu'au bout". Un choix salué par la foule qui l'a vivement applaudi. 
Un choix salué également par Davy Rimane. Le militant et syndicaliste de l'UTG s'en est pris au maire de Kourou, François Ringuet, lui reprochant son "inaction" après l'affaire. "Il aurait dû faire jouer son pouvoir d'officier de police judiciare". "C'est son devoir de maire" a rajouté son ancien rival aux municipalesk, conseiller municipal d'opposition. Davy Rimane a dénoncé le positionnement de François Ringuet qui n'avait pas voulu "faire d'ingérence" dans cette affaire judiciaire. Davy Rimane a répété que "dans l'affaire Véra Zulémaro, on a un dossier uniquement à charge. Il n'y a pas eu de débat contradictoire". Et c'est pour cela que Davy Rimane s'est félicité de l'appel intenté par Véra Zulémaro.

La manifestation a été, contrairement à la première d'il y a quinze jours, qui était uniquement une marche de soutien à Véra Zulémaro, l'occasion surtout pour les collectifs, Trop Violans, en tête, qui a organisé ce rendez-vous, de dénoncer l'insécurité. Olivier Goudet était "satisfait" du rendez-vous à l'issu de la marche, et de la présence des pompiers du syndicat national des sapeurs-pompiers de Guyane. Olivier Goudet a également "constaté avec satisfaction que la popiulation de Kourou était au rendez-vous". Trop Violans a reformulé plusieurs propositions. La principale proposition formulée par Trop Violans, soutenu par le MDES ou encore l'UTG qui était présents également, c'est la création d'un commissariat à Kourou. C'est une proposition qui remonte à plusieurs années. C'était d'ailleurs une des promesses de campagne de François Ringuet, au moment de sa première élection au fauteuil de maire en 2014. Ivane Goua, porte-parole de Trop Violans, estime que "les gendarmes ont de quoi faire avec la lutte contre l'orpaillage et les trafics ou encore la surveillance du CSG" et que "des policiers devraient être installés à plein temps sur Kourou". Pour Ivane Goua, "il s'agit d'adapter les forces en présence pour mieux répondre aux besoins et attentes de la population". Pour la militante, il y a "un besoin de police de proximité ici à Kourou". Et de rappeler que ce besoin "de police de proximité avec des gens au contact de la jeunesse et de l'ensemble des habitants, chose qui est faite à Cayenne, est nécessaire à Kourou mais aussi à Saint-Laurent du Maroni". Trop Violans, a une nouvelle demandé à ce que les horaires "soient élargis après 18 heures et le week-end". Enfin Trop Violans a redemandé l'éradication des squats, rappelant la promesse qui avait été faite par le préfet, en présence du maire François Ringuet, l'an dernier, "d'éradiquer un squat par mois". Ces opérations ont connu un véritable coup de frein en raison de la crise du coronavirus, et de l'instauration de l'état d'urgence sanitaire, qui interdit notamment les expulsions. Un état d'urgence qui est toujours en vigueur en Guyane et à Mayotte jusqu'au 31 octobre prochain. Enfin, le collectif a renouvelé la demande "d'insertion sociale et professionnelle des personnes à faible revenus".

Les propositions de Trop Violans, avec la porte-parole Ivane Goua :

Marche contre l'insécurité à Kourou : les propositions de Trop Violans, avec sa porte-parole, Ivane Goua from France Antilles Guyane on Vimeo.

Interview de Davy Rimane à l'issue de la marche. Le syndicaliste et conseiller municipal d'opposition à Kourou réaffirme son soutien à Véra Zulémaro et charge le maire François Ringuet :

Marche contre l'insécurité à Kourou : Davy Rimane réaffirme son soutien à Véra Zulémaro et charge le maire François Ringuet from France Antilles Guyane on Vimeo.


Interview d'Olivier Goudet à l'issue de la marche "satisfait" de la mobilisation :

Marche contre l'insécurité à Kourou : Olivier Goudet satisfait de la mobilisation from France Antilles Guyane on Vimeo.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

seu otário 17.08.2020

un peu plus de succès tout de même que le dernier pique-nique-vente” organisé par le Komité Adama présidé par sa sœur Assa.

Répondre Signaler au modérateur
aouara 17.08.2020

Beaucoup de bruit pour légitimer une ratonnade. Beaucoup de bruit pour légitimer une violation manifeste des lois. Nul ne peut s’arroger le droit de se faire justice, qu’on soit Pompiers , kouroucien ou simple citoyen. Encourager ce comportement, somme toute très minoritaire, fort heureusement, c’est préparer, demain en Guyane, des jours sombres.

Répondre Signaler au modérateur
bozo 16.08.2020
Récupéré par les indépendantistes...

Les pompiers ont ils conscience qu'ils ont été utilisés par l'utg avec sa milice qui change de nom à chaque récupération, hier mayouri santé, aujourd'hui trot violans, avant hier 500 frères, hier soir or de question... Des groupuscules avec plein de noms et toujours les mêmes zozos, et 1001 prétextes pour récupérer les contestations à leur profit.

Répondre Signaler au modérateur
Josse 16.08.2020
70 personnes ???

70 personnes ont répondu à cet appel.... 70 !!!! source policière ou syndicale ?

Même leurs amis et familles ne les suivent plus...

France Guyane, combien de temps encore allez vous accorder du crédit et la une de votre journal à ce groupuscule qui ne représente RIEN, ni personne.

Combien de temps encore, ces kollectifs "domino,apéro" vont nous pomper l'air alors qu'ils ne sont même pas capables de fédérer plus de 70 personnes autour d'eux.

Mais quelle honte, quelle humiliation... au fil des differentes manifestations qu'ils organisent, ils sont de moins en moins nombreux.

Bientôt, ils ne seront même plus assez nombreux pour jouer aux boules.

Répondre Signaler au modérateur
Garimpo 17.08.2020

Une nouvelle opération plages propres a été menée hier à Cayenne. 90 personnes se sont mobilisées et ont ramassé 467 kilos de déchets.

Répondre Signaler au modérateur
bozo 17.08.2020
et ont ramassé 467 kilos de déchets?

alors les 90 personnes auraient du aller à Kourou, ils en auraient profité pour ramasser aussi les manifestant ça aurait fait ça en plus des 467Kg déjà ramassés...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
3 commentaires
A la une
Une

Covid-19 : la baisse se poursuit

HRE - Vendredi 18 Septembre 2020

2 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos