• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Faits-divers

44 kilos de cocaïne saisis en deux jours à l'aéroport Felix Eboué

S.Z. Jeudi 21 Janvier 2021 - 16h06
44 kilos de cocaïne saisis en deux jours à l'aéroport Felix Eboué
Plusieurs dizaines de kilos de cocaïne ont été découverts en deux jours (photo d'illustration). - DR

Entre le 16 et le 18 janvier, les douanes ont interpellé quatre mules, qui transportaient en tout 44 kilos de drogue.

Le 16 janvier 2021, les douanes de l'aéroport ont découvert dans les bagages en soute de deux passagères en partance pour Orly plusieurs paquets cadeaux contenant près de 23 kilos de pains de cocaïne. Jugées en comparution immédiate, les deux femmes ont été condamnées chacune à 3 ans de prison dont 2 avec sursis, avec interdiction de séjour en Guyane pendant 5 ans, ainsi qu'à 10 000 euros d'amende pour l’une et 8 000 euros pour l'autre.

Le 18, les douaniers ont intercepté un homme en possession de près de 6 kg de cocaïne liquide dans des bouteilles et des flacons de parfum, et un autre avec treize pains de cocaïne, pour un poids total de 15 kg, dans ses bagages.

Depuis le début de l’année, près de 110 kg de drogues, représentant une valeur de 1,8 millions d'euros, ont été saisies par les douanes.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

tronokar 21.01.2021

23 kg de cocaïne, 1 an ferme... Tout est dit. Vachement dissuasif !
Vu le peu de risques, ça vaut vraiment le coup de faire la mule. Les candidats ne doivent pas manquer.

Répondre Signaler au modérateur
Conor 22.01.2021

Ouai et Dolianki ?

Répondre Signaler au modérateur
Josse 22.01.2021
C’est une honte.

Figurez vous que les deux pauvres jeunes filles qui ont été prises avec les 22 kilos, repartaient ce soir sur le vol Air France... libres !!!!!
Quand je dis pauvres, c’est de l’ironie. Elles n’avaient rien de pauvres mules originaires du fleuve, bien au contraire.

C’est une honte.
Quel message est envoyé à la jeunesse ?
Comment expliquer à nos enfants que cela est mal?
A croire que la justice est complice de ces trafics.

C’est à gerber, et malheureusement, ceux qui rendent la justice (au nom du peuple) ne sont nullement inquiétés par la portée de leurs jugements, et ne rendent de comptes à personne.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
2 commentaires
8 commentaires
2 commentaires
A la une
1 commentaire
2 commentaires
3 commentaires