• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

17 personnes, dont huit ressortissants turcs enlevés par un gang en Haïti

Rédaction web (avec AFP) Lundi 9 Mai 2022 - 21h38
17 personnes, dont huit ressortissants turcs enlevés par un gang en Haïti
Un quartier de Port-au-Prince, en Haïti, le 27 octobre 2021 - Ricardo ARDUENGO (AFP)

Un des gangs les plus dangereux en Haïti, le gang « 400 Mawozo », a détourné un autobus MetroTours, ce dimanche 8 mai, avec 17 passagers à bord.

17 passagers d'un autobus ont été enlevés en Haïti ce dimanche 8 mai par le gang " 400 Mawozo ", confirme le journal « Haïti libre ». Coopérants pour une organisation de promotion de l'éducation, huit ressortissants turcs faisaient partie des personnes enlevées par le gang près de Port-au-Prince, selon le consul honoraire de Turquie en Haïti. Il y avait aussi huit Haïtiens et un ressortissant dominicain.

Le groupe se rendait en autocar vers la capitale haïtienne en provenance de la République dominicaine.

" Pendant leur rapt, pendant qu'ils débarquaient du bus dans lequel ils se trouvaient, ils (ndlr : les ressortissants turcs) ont eu le temps de contacter leur organisation ", a précisé Hugues Josué. " Ils sont huit et ce sont des coopérants pour une organisation de promotion de l'éducation. "

D'après le consul honoraire, ils ont été enlevés à l'est de Port-au-Prince, entre les communes de Croix des Bouquets et de Ganthier. Il s'agit de trois femmes et de cinq hommes âgés de 20 à 26 ans.
 

 

Recrudescence des enlèvements

L'association haïtienne pour la promotion de l'éducation (Ahsape), dont ils sont membres, travaille depuis 2019 dans le pays et fournit des cours de langues et d'enseignement religieux musulman, selon les informations disponibles sur le site internet de l'organisation.

Recrudescence des enlèvements commis par des gangs

Depuis plusieurs années, l'un des plus puissants gangs d'Haïti, appelé " 400 mawozo ", contrôle la zone située entre la République dominicaine et Port-au-Prince, où les ressortissants turcs ont été enlevés.

En avril dernier, cette bande armée avait séquestré dix personnes dont deux religieux catholiques français.

À l'automne, 17 missionnaires nord-américains et des membres de leurs familles, dont cinq enfants, âgés de 8 mois à 15 ans, avaient été retenus en otages par ce gang pendant plusieurs semaines.

Depuis plus d'un an, les enlèvements commis par des gangs connaissent une augmentation à Haïti. 

 

Un chef extradé

Il y a quelques jours, le 3 mai derbier, Germine Joly, à la tête du gang haïtien " 400 mawozo ", a été embarqué par le FBI, depuis Haïti en direction de Washington, aux Etats-Unis.

Le chef de l'un des plus puissants gangs d'Haïti a été extradé, alors que l'emprise territoriale des bandes armées place la capitale Port-au-Prince en état de siège.

 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
2 commentaires
6 commentaires
A la une
Guyane

Fanny J retrouve son public

Photos : Kathryn VULPILLAT - Dimanche 22 Mai 2022

1 commentaire