France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Une motion de la CTG contre l’impuissance de l’État à juguler l'orpaillage illégal

Bernard DORDONNE Mercredi 3 Juillet 2019 - 10h47
Une motion de la CTG contre l’impuissance de l’État à juguler l'orpaillage illégal
(DR)

Hélène Sirder, 1ere vice-présidente de la CTG, déléguée au développement durable, aux mines et à l'énergie également présidente du Parc national régional de Guyane a soutenu une motion contre l’orpaillage illégal en Guyane.

Une motion de l’Assemblée de Guyane intitulée « Contre les dégradations perpétrées sur le territoire guyanais et pour sa restauration ». Elle a été votée à l’unanimité des conseillers territoriaux.

Dans leur motion, ils font le constat que les dégâts causés aux populations et à l’environnement par l’orpaillage illégal notamment les forêts dévastées, la pression sur la faune sauvage, l’eau des fleuves souillée et contaminée, les populations menacées, mais aussi la diminution de la ressource halieutique consécutive à la pêche illégale dans les eaux guyanaises, sont la preuve de l’impuissance de l’État à asseoir sa souveraineté et à juguler les flux toujours plus importants d’activités illégales en Guyane.

Sur ce constat, les conseillers territoriaux réunis en Assemblée plénière ordonnent au Gouvernement de prendre en urgence toutes dispositions pour faire cesser ces atteintes intolérables.

Ils demandent encore au Gouvernement de créer un fonds pour restaurer les dégradations subies par le territoire guyanais (reboisements, sécurisation des monts fragilisées, réaménagement des parcelles squattées) et pour accompagner les populations directement impactées par ces atteintes.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

RAF973 04.07.2019

Un peu d'humour.....

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 03.07.2019

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 03.07.2019

ça fait 50 motions que nous font les élus, une motion ça n'a pas de véritable valeur juridique, c'est un peu comme pisser dans un violon...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Ile de Cayenne

Six écoles et un collège de l’Agglo ont...

Mercredi 19 juin 2019

.

A la une
8 commentaires