France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Roura sous les eaux

Jean-Marie Thécua Jeudi 7 Mai 2020 - 11h58

Favard

Roura et ses écarts sont particulièrement touchés par les pluies diluviennes tombées ces derniers jours. 

En plus du confinement suite au covid 19, la convergence de gros coefficients de marée, la pleine lune et des pluies diluviennes entraine sous les eaux la Guyane. Roura n'est pas épargné. Les champs de Cacao sont inondés ce qui entraine d’importantes pertes pour les producteurs.

Les agriculteurs en profitent pour aller à la pêche dans leurs champs, pêche à la ligne et pose de trappe et ils prennent du poisson. Ils s’adonnent à des balades en kayak tout en respectant les gestes barrières.

Les buffles ont été déménagés et la transhumance les a conduits à l’abri dans le champ dans lequel se trouve le cimetière de Cacao.

Au petit matin de ce jeudi 7 mai, les habitants de Favard ont découvert que le fleuve Oyak avait envahi le village qui est inondé, et pour plusieurs écarts de la route de l’est dont Beauséjour situé au PK 28 de la RN2 est sous les eaux.

Vers 5 heures, des voitures pouvaient encore passer mais vers 8h seuls les 4x4 assez hauts pouvaient passer. Une importante partie de ce hameau est isolée et quelques habitants sont inondés, certains avait de l’eau jusqu’au nombril. Donc quelques résidents de ce hameau ont subi des dégâts sur leur électroménager. Les pluies sont annoncées jusqu’à vendredi, espérons une décrue samedi.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une