France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Deux jours verts pour la planète

Lundi 18 Novembre 2019 - 03h10
 Deux jours verts pour la planète
Eline (à droite) suit les conseils d’Abraham, élève au lycée de Balata et membre de l’association Brico TP, afin de fabriquer un tabouret à partir de palettes de bois recyclées. L’association Brico TP, créée en 2017, est présidée par Nathalie Karran, professeur d’économie et de gestion. « Notre association propose des cours de bricolage et de décoration, tous les samedis matins, au lycée, dans la plupart des domaines : électricité, placo-plâtre, carrelage, plomberie, peinture… » Contact au 0694946358. - hespels

Se sensibiliser au zéro déchet, apprendre à réutiliser des matériaux mis au rebut, donner une seconde vie à ses appareils électro-ménagers, mais aussi savoir changer ses pratiques alimentaires ou réduire son impact sur l’environnement : c’était l’objet, ce week-end, de la troisième édition des Green days (jours verts), qui s’est tenue avec succès à Matoury, au centre commercial Family Plaza Photos MLT

Romuald Carinci a imaginé une poubelle particulièrement écolo : des larves de mouches-soldats mangent les déchets déposés, et les rejettent sous forme de liquide. « C’est une sorte d’engrais naturel, très bon pour les potagers, une fois dilué. » Quant aux nymphes-étape après les larves — elles sont recueillies, puis données à manger… aux poules. « Du quasi-100 % protéines » affirme l’inventeur, qui a déposé son brevet à l’Inpi (Institut national de la propriété industrielle). Contact : insectconcept@gmail.com - hespels
« Du mobilier design eco-responsable ». C’est le slogan de l’association Takari, fondée en 2017 par Victor ?Gautier (à droite), et qui se propose de fabriquer du mobilier à partir de matériaux de récupération : déchets d’entreprises, chutes de bois, vieux pneus… « Depuis notre création, nous avons récupéré 16 tonnes de ?matériaux divers, avec lesquels nous avons fabriqué ?360 meubles. » L’association travaille sur commande et en fonction des désirs de la clientèle. Contact : 06 72 84 78 29. - hespels
Olivier (à droite) est venu avec son vélo sur le stand de la Kaz à Vélo, faire vérifier ses freins et sa chaîne. « Notre association a été créée en 2016, souligne Manu, l’un des membres. Nous louons des vélos, nous proposons de les marquer, nous formons les personnes intéressées à la mécanique vélo et surtout nous les accompagnons, par des conseils techniques et du prêt de matériel. Mais attention : nous ne réparons pas nous-mêmes, nous aidons à réparer. » Contact : 0769312552 ou ?contact@la-kaz-a-velo.fr - hespels
Séance de dégustation de produits locaux au Paog (Pôle agroalimentaire de l’ouest guyanais), avec Christian (à droite). « Notre rôle, au Paog, est d’accompagner les producteurs dans leurs différents processus de transformation, souligne Célia Schwaederle, directrice : séchage des fruits, conservation des confitures, hygiène… » Le Paog, installé à Mana, emploie huit personnes et gère aussi un abattoir multi-espèces. « Cela évite aux éleveurs locaux de faire le trajet jusqu’à Cayenne. » - hespels
L’atelier de Pierre Demonchaux se trouve sur le commune de Macouria, sur la RN1, au PK13. « Je suis plasticien de formation, je fais de la récupération, et je fabrique du mobilier avec tout ce que je trouve et qui est mis au rebut. » Exemples : à gauche, un tabouret fabriqué à partir d’un morceau de l’ancienne canalisation d’eau du ?Larivot, à droite, un élément de mobilier conçu depuis l’aluminium récupéré dans de vieux extincteurs. Contact : 0694208989. Des journées portes ouvertes auront lieu les 30?novembre-1er décembre, ?et les 7 et 8 décembre. - hespels
« Rien ne sert de jeter, tout se répare ! « . Une vingtaine de spécialistes de la réparation était présent sur un grand stand. Chacun pouvait emmener son ventilateur usagé, son fer électrique vieillissant, ou son enceinte défectueuse, pour les faire diagnostiquer, et éventuellement leur redonner une seconde vie. Mais il il y avait beaucoup de monde intéressé et il fallait donc s’inscrire… - hespels
Fondée en 2016, la société l’AgroForestière, située à Préfontaines, commune de Macouria, intervient dans trois domaines, selon sa gérante, Fanny Miss (au centre) : l’élevage de volailles, la commercialisation d’oeufs, la pépinière classique. « Avec une particularité dans ce dernier domaine, à savoir que nous essayons de refaire connaître des espèces fruitières ou arboricoles disparues des étals de commerçants, comme la sapotille, l’abriba, la caïmite, ou encore le noisetier de Cayenne, du Pérou… » Aux côtés de la gérante, Gislène et Kettia. Contact : 0694149318. - hespels

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
A la une
1 commentaire
3 commentaires
1 commentaire