France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
météo

Alerte jaune maintenue sur l’Ouest guyanais

Samir MATHIEU Mercredi 30 Octobre 2019 - 03h10

La route de Yalimapo a été submergée lundi matin. - Jean-Paul Ferreira

Météo France a maintenu son alerte jaune sur le littoral de l’ouest de la Guyane. Awala-Yalimapo est la commune la plus touchée. La ville de Kourou est épargnée.

La vigilance jaune est en vigueur depuis dimanche et jusqu’à ce matin, concernant des risques de submersion marine sur le littoral de l’Ouest guyanais. Cela concerne essentiellement la commune d’Awala-Yalimapo. Le reste du littoral semble épargné cette fois-ci par la conjecture des effets climatiques sur le niveau de l’eau. Des bancs de vase «  protègent  » le littoral à Cayenne et Kourou, ce qui fait que les vagues n’atteignent pas le rivage. L’est du département, de Saint-Georges à Cayenne, a été épargné par ce phénomène, même si les marées sont fortes. La hauteur d’eau s’élève à 3,57 mètres. Plusieurs causes se sont cumulés lors de ce phénomène, qui provoque surcote et érosion.

À Kourou, lundi après-midi, l’est est montée de plus de 20 centimètres dans les rues du Village saramaca, via les canalisations. La brise de mer (alizés de l’est) freine la descente de la mer à marée basse et augmente la surcote à marée haute. L’érosion est due aux courants provoqué par les grandes marées. La houle de nord-nord-est atténue toutefois le phénomène.. Elle est générée par une puissante dépression qui se situe dans l’Atlantique nord-nord-est.

On est loin du dernier grand phénomène qui remonte à 2013. À l’époque, l’absence de banc de vase au large des côtes avait permis la formation de vagues de quatre mètres de hauteur...

[[854689]]
Awala-Yalimapo les pieds dans l’eau

La commune d’Awala-Yalimapo a eu les pieds dans l’eau au cours de cet épisode de grandes marées. Le plus fort de la submersion marine a eu lieu lundi matin. La route et les installations électriques ont été inondées à Yalimapo lundi. Dans la nuit de lundi à mardi, EDF a coupé l’électricité sur un secteur d’Awala parce qu’un transformateur électrique était menacé. Hier après-midi, le BRGM (bureau de recherches géologiques et minières) et le sous-préfet de Saint-Laurent se sont rendus sur place avec le maire de la commune Jean-Paul Ferreira, mobilisé depuis le début de cet épisode de submersion marine. Une réunion est envisagée avec la Deal (direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement) pour trouver des solutions techniques pour protéger la côte.

[[854690]][[854689]]
Les compteurs d'EDF ont eu eux aussi les pieds dans l'eau. Ici à Yalimapo. - Jean-Paul Ferreira

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
1 commentaire