France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
IRACOUBO

Victoire des parents d'élèves

Karin SCHERHAG Lundi 16 septembre 2013
Victoire des parents d'élèves
Jeudi et vendredi, les parents d'élèves avaient bloqué les écoles du bourg et de Bellevue (DR)

Après deux jours de manifestation, les parents d'élèves ont obtenu du maire la rénovation de trois écoles de la commune. Un protocole d'accord a été signé vendredi et les premiers travaux devraient commencer ce matin.

« C'est une jolie victoire » , reconnaît sans détour cette maman. Sourire aux lèvres, elle raconte cette médiation organisée vendredi par la préfecture : une réunion de quatre heures, à la médiathèque d'Iracoubo. Un lieu « neutre » , qui convenait autant au maire Daniel Mangal qu'aux parents d'élèves. La rencontre de jeudi après-midi avait en effet été annulée à la dernière minute, faute d'entente sur ce point.
Trois écoles élémentaires de la commune, dans le bourg et à Bellevue, étaient donc restées fermées jeudi, puis vendredi, obligeant les 300 enfants scolarisés dans ces établissements à rester chez eux. Ce lundi matin, les cours ont repris normalement, les parents ayant décidé de lever le blocage. « On a obtenu satisfaction » , souffle la mère de famille. Un protocole d'accord a été signé par les deux parties et les travaux de rénovation réclamés depuis quatre ans devraient commencer dès aujourd'hui à Bellevue et dans l'école maternelle du bourg. « L'école primaire du bourg est le plus gros chantier et une expertise doit y être menée, poursuit-elle. On se rencontrera donc à nouveau le 30 septembre afin de faire un point sur la situation. »
Pour l'heure, les parents se montrent confiants. « L'accord a été transmis directement à la préfecture, donc le maire n'a pas d'autre choix que de respecter ses engagements. Et puis je pense qu'il a compris que ce n'était pas juste une petite colère passagère. » Tous les parents d'élèves s'étaient en effet mobilisés pour faire entendre leur voix et une centaine d'entre eux étaient présents vendredi lors de la réunion de médiation. Mais comme deux précautions valent mieux qu'une, une délégation de parents se rendra sur place dès mardi pour constater que les travaux ont bien démarré. « Sinon, on se garde le droit de manifester à nouveau » , prévient déjà la maman.
- État des lieux des écoles
Pour rappel, les parents réclament de lourdes rénovations dans les trois établissements cités ci-dessus. Car « à Bellevue, le toit s'écroule, l'école est remplie de crottes de chauve-souris et la chasse d'eau des WC ne fonctionne pas. À l'école primaire du bourg, c'est l'ensemble du bâtiment, en bois, qui est infesté de termites et qui risque de s'effondrer. En plus, les murs se fissurent. À l'école maternelle les prises électriques ne sont pas aux normes, l'isolation est inexistante et le château d'eau voisin penche dangereusement » , énumère un parent.