• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un rush de rentrée à hauts risques ?

HRE Mardi 25 Août 2020 - 15h40
Un rush de rentrée à hauts risques ?
Parents et enfants patientent devant les établissements comme ici au collège Eugène Nonnon de Cayenne. - HRE

Au fur et mesure qu’approche la rentrée scolaire les rassemblements se multiplient devant les établissements scolaires avec à chaque fois le même constat : le non-respect des gestes barrières

Les scènes sont identiques devant les écoles du territoire et prouvent bien que la reprise des cours est imminente. Des dizaines de personnes, parents et enfants patientent devant les établissements comme ici au collège Eugène Nonnon de Cayenne.

Cependant force est de constater que pour beaucoup, la distanciation est une histoire ancienne.
Dans le même temps, les interrogations demeurent au sujet de cette rentrée scolaire sous tension.
Reprise des cours inédite

Comme le confirmait le recteur d’académie la semaine dernière à France-Guyane, "Le calendrier de la rentrée sera le suivant : les enseignants font leur pré-rentrée le 31 août et le 1er septembre. Elle durera cette année 48h au lieu de 24h d’habitude. L’accueil des élèves se fera à partir du mercredi 2 jusqu’au vendredi 4 septembre".

Seulement voilà, les interrogations demeurent nombreuses dans le monde de l’éducation.

Les syndicats s’avouent inquiets. « Manques d'informations, d'organisation ou défaut d'équipements », indiquent-ils. Et ces militants d’attendre plus de garanties de la part de l'académie.

De manière unanime, les organisations déplorent l’absence de sérénité dans le cadre de cette reprise.

Les enseignants vigilants

Même si de manière officielle, aucune annonce de grève n’est d’actualité, les représentants syndicaux disent attendre des réponses concrètes sur plusieurs points liés à cette rentrée.

Du côté des parents d’élèves, les questions fusent aussi à propos du manque de communication de certains directeurs d’établissements. « Leur silence sur les conditions de reprise rajoutent de l’angoisse à nos craintes dans le contexte sanitaire actuel ».
Enfin les quelques élèves interrogés dans les allées d’un centre commercial de Matoury sont un avis mitigé sur cette reprise des cours.

Les élèves attendent de voir

Si pour certains avec lesquels nous avons échangé : « cela fait trop longtemps que l’école est fermée, il est temps de reprendre », d’autres ne cachent pas leur souhait de vouloir prolonger ces vacances imposées ».

Sans compter les jeunes qui face à cette rentrée inédite, s’avouent inquiets dans l’optique de suivre des cours « masqués » avec le risque de contamination à l’intérieur et aux abords des établissements scolaires.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

MartinEden 25.08.2020
Si ma tante en avait ...

Si seulement le rectorat avait donné comme consigne que tous les élèves déjà présents dans les établissements scolaires soient automatiquement réinscrits dans le même établissement au niveau supérieur, les inscriptions ne concerneraient que les nouveaux élèves. Moins de monde devant les établissements. Certains ont adopté cette solution, d'autres non car aucune directive claire.
Si la CTG avait communiqué plus tôt qu'au mois d'aout son lien internet afin d'inscrire son enfant au transport scolaire.
Avec des si on refait le monde.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
4 commentaires
Une

Pancho Devant !

Pancho - Mercredi 2 Septembre 2020

1 commentaire
A la une
2 commentaires
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos