• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Un élève du collège d’Apatou primé au festival de la bande dessinée scolaire d’Angoulême

M.L Jeudi 22 Octobre 2020 - 15h34
Un élève du collège d’Apatou primé au festival de la bande dessinée scolaire d’Angoulême

C’est une bonne nouvelle qui est parvenue au collège Ma Aiye. Saviento Jasenie, élève de 4e qui avait participé à l’édition 2019-2020 du concours de la bande dessinée scolaire organisé par le Festival International d’Angoulême, haut lieu de la discipline artistique, se voit primé du « Petit fauve de bronze » troisième catégorie de récompense décernée aux élèves. Une passion pour le dessin artistique

 Saviento, 13 ans, a toujours vécu dans le bourg de la commune d’Apatou et a toujours dessiné. « Depuis que je suis petit » nous dit-il et « surtout des têtes de personnage ». Dans une famille où personne ne dessine, Saviento n’a eu d’autres choix que d’apprendre par lui-même sa passion : « J’ai appris à dessiner tout seul. Je prenais une feuille, un crayon et je dessinais ce que je voulais », le jeune garçon reconnaît tout de même une inspiration dans le style épuré des dessins animés qu’il a pu regarder dans sa jeunesse : « les personnes que je dessine ressemblent souvent aux personnes que je voyais quand je regardais Kirikou ». Cette inspiration on la retrouve dans les deux planches originelles qu’il a envoyé au mois de février dernier, quelques semaines avant le confinement, pour participer au concours du festival d’Angoulême.

Les deux grandes feuilles de bristol A3 qu’il nous présente sont intitulée « Les chemins de la liberté », ce roman graphique d’une quinzaine de cases raconte brièvement les aventures de Cheni, jeune esclave noir qui entreprend de fuir les exploitations coloniales de Guyane hollandaise pour conquérir sa liberté. Une histoire que Saviento avoue volontiers inspirée des légendes et de la culture bushinengue qui est la sienne : « C’est une histoire traditionnelle qui raconte la vie des esclaves il y a longtemps et comment ils sont devenus libres »
Une préparation de plusieurs semaines
La récompense qu’il reçoit aujourd’hui vient couronner un travail de plusieurs semaines : « Quand le CPE et le professeur d’arts plastiques m’ont proposé de faire ce concours j’ai eu un peu peur car c’était un concours en métropole, mais toute ma famille m’a dit que je dessinais vraiment bien alors j’ai accepté », raconte Saviento avant de décrire les étapes de son travail : « J’ai déjà pensé à l’histoire que je voulais raconter et j’ai fait des premiers brouillons. Ensuite M. Lévis (CPE au collège d’Apatou) m’a accompagné à la librairie de Saint-Laurent pour acheter les feutres et les crayons pour faire le dessin. Quand j’étais prêt j’ai commencé à faire le dessin. J’ai recommencé une fois car la première n’était pas parfaite ».


« J’aimerais bien être professeur d’arts plastiques »
Si cette belle réussite vient récompenser un élève de l’établissement, Monsieur Karl Abidos, principal du collège Ma Aiye rappelle la dimension collective de ce parcours « Pour parvenir à un tel résultat, il y a un élève très talentueux, mais aussi et surtout un élève encouragé, accompagné, motivé par des personnels passionnés et soucieux de la réussite des élèves de l’ouest guyanais ».

Saviento lui de son côté se tourne vers l’avenir qu’il voit forcément dans le dessin : « Je vais continuer à dessiner, je vais participer à d’autres concours pour m’améliorer, cette récompense me rend heureux et me donne de l’espoir pour le futur ». Et le futur justement comment le voit-il ? « J’aimerais bien être professeur d’arts plastiques » conclut le jeune garçon les yeux plongés dans ses dessins.




Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

will77 23.10.2020

Joli coup de crayon. Bonne continuation à Saviento, notre monde a plus que jamais besoin de culture.

Répondre Signaler au modérateur
will77 23.10.2020

Joli coup de crayon. Bonne continuation à Saviento, notre monde a plus que jamais besoin de culture.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
2 commentaires
10 commentaires
A la une
1 commentaire
5 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos