France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Service national universel : top départ !

Samir MATHIEU Lundi 17 Juin 2019 - 03h30
Service national universel : top départ !
Les premiers jeunes débutent leur Service national universel à partir d'aujourd'hui. Ici avec le ministre Gabriel Attal. - Sipa

Les 124 volontaires recrutés ces derniers mois sont en Guyane pour quinze jours. Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse les rencontrera la semaine prochaine.

C’est aujourd’hui que débute officiellement l’aventure pour les jeunes inscrits au service national universel (SNU) : 124 jeunes ont atterri ce week-end en Guyane et vont passer le reste du mois, ensemble, pour la première partie du service. Une étape fondamentale et obligatoire pour tous les jeunes âgés de 16 ans, qui sont pour l’instant des volontaires, recrutés au cours des derniers mois. Pour la Guyane comme pour douze autres départements français, il s’agit d’une expérimentation, l’essai grandeur nature du SNU qui sera généralisé à l’ensemble du pays et pour tous les jeunes d’une même tranche d’âge, dès l’année prochaine, selon le calendrier prévisionnel présenté il y a quelques mois par le gouvernement.

La Guyane est le territoire qui a le plus inspiré les créateurs du SNU. Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Gabriel Attal, était venu en décembre pour découvrir les structures et organismes prêts à participer à l’aventure. C’est le cas du RSMA (service militaire adapté) dont le fonctionnement a inspiré le SNU, selon Gabriel Attal, lors de sa visite du régiment, à Saint-Jean du Maroni. Il reviendra visiter le centre du SNU de Guyane le 25 juin. Le SNU est encadré par le ministère de l’Éducation et offre des opportunités dans plusieurs corps de métiers, notamment dans l’armée.

La vie en collectivité

Ces 124 jeunes viennent non pas de Guyane mais des douze autres départements retenus pour cette première expérimentation du SNU : Ardennes, Cher, Creuse, Eure, Hautes-Pyrénées, Haute-Saône, Loire-Atlantique, Morbihan, Nord, Puy-de-Dôme,Vaucluse et Val-d’Oise. Jusqu’au 28 juin, ces lycéens, apprentis, jeunes travailleurs ou sortis du système scolaire découvriront la Guyane. Cette vie en collectivité permettra à chaque volontaire de créer des liens, d’apprendre la vie en communauté, de développer sa culture de l’engagement et d’affirmer sa place dans la société, selon le communiqué de la préfecture de Guyane.

Cette première étape d’un mois du SNU comporte une phase de cohésion de deux semaines et une mission d’intérêt général de deux semaines (84 heures sur un an). Les volontaires pourront ensuite poursuivre une période d’engagement de trois mois minimum, pouvant aller jusqu’à un an, jusqu’à leurs 25 ans.

S. M.

Les jeunes âgés de 16 ans vont devoir apprendre la rigueur et la discipline de la vie en collectivité. - DR
124 jeunes venus de 12 départements français sont en Guyane jusqu'à la fin du mois pour effectuer leur première partie du SNU. - DR

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

xxl 17.06.2019
MANIPULATION

ILS SONT FORTS ? ILS DEBUTENT L'OPERATION EN DEBUT D'ETE POUR CONVAINCRE,
Je déconseillent ceux qui partiront fin octobre novembre etc.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Ile de Cayenne

Les prix, ça se mérite !

Lundi 01 juillet 2019

.

A la une
8 commentaires