France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Neuf nouveaux lauréats d’excellence

Samedi 27 Juillet 2019 - 03h10
Neuf nouveaux lauréats d’excellence
César Antonio Arroyo Garay du lycée de Balata, à Matoury veut devenir architecte. Il a été reçu avec mention bien au bac alors qu'il était peu francophone, il y a quelques années. - Angelique GROS

Neuf lauréats, dont huit lycéens et un étudiant ont été distingués vendredi 19 juillet. Ils recevront les dotations d’excellence du Cnes (centre national des études spatiales) pour cinq années d’études supérieures minimum. Ils viennent rejoindre les rangs des 140 boursiers du Cnes. Depuis l’année dernière, en plus de ce dispositif qui existe depuis trente-cinq ans, le Cnes attribue une vingtaine de bourses supplémentaires qui permettent la poursuite d’études jusqu’au Bac+3. Pour la promotion 2019, celles-ci seront attribuées à la rentrée prochaine. Photos : Angélique Gros

texte

Ianis Auvray, du lycée Gontran Damas a obtenu son bac avec Mention très bien et souhaite devenir Ingénieur en recherche et développement des énergies renouvelables. - Angelique GROS
Sarah Mei-Fang Chan a obtenu son bac avec mention très bien au lycée Gontran Damas et souhaite devenir architecte. - Angelique GROS
Noé Fillon a lui aussi suivi sa scolarité au lycée Gontran Damas et souhaite devenir ingénieur aéronautique-aérospatiale - Angelique GROS
Jeanne Gardel vient du lycée Melkior et Garré et souhaite devenir ingénieur ou diplomate - Angelique GROS
Léa Movsessian a étudié au lycée Gaston de Monnerville, à Kourou et veut devenir ingénieur en intelligence artificielle. - Angelique GROS
Gaëlle Panol, du lycée Gontran Damas veut devenir scénariste ou éditrice - Angelique GROS
Aiman Ronne, du lycée externat Saint Joseph, veut devenir ingénieur Génie-informatique, électrique, électronique - Angelique GROS
Mohammed Gilberto Soeropaiman a achevé sa deuxième année de GEII et souhaite devenir ingénieur en industriel et automatisme. - Angelique GROS
Ces 9 lauréats recevront 600 euros par mois de septembre à juin pour pendant leurs deux premières années d'études supérieures et 860 euros de septembre à fin juin à partir de la troisième. Le Cnes verse une subvention globale de 2,19 millions d'euros sur la période 2018-2020 pour mener des actions en faveur de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche. - Angelique GROS

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

den97300 28.07.2019
Bravo

Les rêves se nourrissent d'efforts

Répondre Signaler au modérateur
A. LEA 27.07.2019

J'espère que, leurs diplômes en poche, ils reviendront mettre leur savoir au service de la Guyane qui les a formés et aidés dans leur cursus et qui est malheureusement désertée par les plus diplômés des siens...

Répondre Signaler au modérateur
mica 28.07.2019
Hélas!!

Pour certains une fois dans l'avion déjà entendu" moi! Je ne reviens pas travailler en Guyane.Dans presque toutes les professions,c'est dommage. Pour d'autres qui travaillent dans les grandes entreprises c'est normal,c'est la France Hexagonale,l'Europe ou les pays étrangers.Oui ces jeunes ont des diplômes mais pas pour la Guyane.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une