France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Malathion : début demain

Pierre-Yves CARLIER Lundi 17 novembre 2014
A partir de demain, les baygonneuses du conseil général diffuseront du malathion (photos d'archives)

Demain, les agents du conseil général commenceront à diffuser du malathion, afin de lutter contre le chikungunya. Critiquée par certains, son utilisation est très encadrée.

Attendue depuis avril et la demande de l'Agence régionale de santé (ARS), l'utilisation du malathion va commencer demain. La préfecture et le conseil général l'ont annoncé samedi. Le but est de lutter contre le chikungunya en tuant les moustiques adultes. En effet, on sait depuis 2009 que le produit utilisé par le conseil général, la deltaméthrine, est inefficace, comme l'avait révélé France-Guyane (lire notre édition du 26 décembre 2009).
Cette molécule ne tue que 9 à 17% des aedes. Le malathion, lui, en tue plus de 90% selon les tests effectués en juin dans plusieurs communes du département. Pour éviter qu'une résistance ne se forme, son utilisation s'arrêtera dans six mois, soit le 17 avril.
Le problème, c'est que ce produit n'est plus autorisé dans l'Union européenne en tant que biocide depuis 2008. De nombreuses voix se sont alors élevées pour dénoncer le projet de l'utiliser en Guyane contre le chikungunya.
Samedi, le préfet, le président du conseil général et le directeur de l'ARS se sont appliqués à rassurer la population. « Les plus hautes instances nationales et de l'Europe nous ont conseillé d'utiliser le malathion. Il respecte les normes de l'Organisation mondiale de la santé, souligne Éric Spitz. Ce produit est utilisé en Europe dans l'agriculture. Les États-Unis et le Canada l'utilisent. » Un planning des passages de la baygonneuse sera diffusé par les différentes autorités, les mairies et les médias, notamment France-Guyane.
Suivant l'avis du Haut Conseil de la santé publique, les agents du conseil général suivront quelques règles, au moment de diffuser du malathion. Ils ne passeront pas à côté des piscines accueillant du public (piscines publiques et privées comme celle des Pacoussines ou des hôtels). Ils ne passeront pas autour des lieux de marchés, quel que soit le jour de la semaine. À l'extérieur des villes, ils éviteront les ruches, les captages d'eau et les zones agricoles.
Les baygonneuses circulent en semaine, de 4 heures à 6 heures et de 18 heures à 20 heures. Elles resteront au garage les jours de pluie ou de grand vent.
LES PASSAGES DE LA BAYGONNEUSE
Commune par commune, les quartiers parcourus par la baygonneuse cette semaine. À partir de mardi, elle pulvérisera du malathion. Le matin, le véhicule circule de 4 heures à 6 heures ; le soir, de 18 heures à 20 heures.
APATOU
Lundi soir. Sparwine, New Campou, Anaoula Ondo, Maïman et bourg.
Jeudi soir. Sparwine, New Campou, Anaoula Ondo, Maïman et bourg.
AWALA-YALIMAPO
Lundi soir. Awala-Yalimapo.
CAYENNE
Lundi matin. Source de Baduel, Troubiran, Stanislas, piste Tarzan, Ploermel, lot Achille et route de Raban.
Lundi soir. Lot. Patient, Beaudy, Néron, Dufournier, Troubiran et Mapaou.
Mardi matin. Montabo, Chatenay, Castor, La Coulée d'or, La Pépite, Goyaviers, Jardin du collège et Route de Baduel.
Mardi soir. Route de la Madeleine, gendarmerie, Panel, Mortin, Apounou et Maringouins.
Mercredi matin. Bonhomme, Novaparc, Pascaline, Calimbé, Cabassou, Jean-Francois et Dufournier.
Mercredi soir. Uranus, Sainte-Thérèse, Jasmin, Patient, la Roseraie, Camp du tigre.
Jeudi matin. Eau Lisette, Césaire, Manguier, Mirza, Médan, Faubourg l'abri, Thémire et N'Zila.
Jeudi soir. Saint-Antoine, Lot. Abchée, Mordicé et Zabulon.
Vendredi matin. Du centre-ville au boulevard de la République et de l'avenue de la Liberté à la route de Madeleine.
Vendredi soir. Florilège, Prévot, hôtel des impôts, Tomé, route et rocade de Zéphir, Saint-Antoine et Route de Baduel.
IRACOUBO
Lundi soir. Bellevue, Dégrad Savane et bourg.
KOUROU
Lundi matin. Kikiwi, Monnerville, Pasteur, Cendrars et Beaudelaire.
Lundi soir. Bourg et Village saramaca.
Mardi matin. Les Roches, Cité 205, Angélique et Awara.
Mercredi soir. Wacapou, Manil, Bois Chaudat, Lumière et Deux Lacs.
Jeudi matin. Bourg, Les Roches et Village saramaca.
Jeudi soir. Gonfolo, Village indien, L'Anse et Savane.
Vendredi soir. Cabalou, Pariacabo, PK 8 et Bois Diable.
MACOURIA
Mardi matin. Maillard, Bois d'opale, PK 24 et CD5 (entrée pépipinière).
Mardi soir. Belle Terre, Soula 1 et 2, PK 17, ancienne RN1 et entrée de la Carapa.
Mercredi matin. Matiti (du lycée à la RN1), ancienne RN1 face à la Césarée et Tonate.
Mercredi soir. Norino et CD5.
MANA
Mercredi soir. Bourg et savane Sarcelle.
Jeudi soir. Javouhey, CD 10, Acarouany et Sables blancs.
MATOURY
Lundi matin. Port du Larivot, Cécilia, Zénith, Cogneau-Larivot et scierie.
Lundi soir. Terca, Balata est, Cotonnière est, gendarmerie, Maya et ses environs.
Mardi matin. Saint-Rose de Lima, Tour de l'Île, Paramana, route de Stoupan, Mogès, Macrabo et Stoupan.
Mardi soir. Samuel, Cogneau-Lamirande, Aquavilla, La Rhumerie et Bois Joly's.
Mercredi matin. Barbadines 1 et 2, Guimanmin, Copaya, Morthuim, La Valère et La Levée.
Mercredi soir. Collège et lycée de Balata, Balata ouest, Abriba et Cotonnière ouest.
Jeudi matin. Bourg, Gibelin, Moucaya, Saint-Michel et les Jardins de Matoury.
Vendredi matin. Concorde, Fushia, Paf, Rochambeau et plateaux.
Vendredi soir. Les Loussais, La Chaumière et ses environs, Gay et Austerlitz.
MONTSINÉRY-TONNÉGRANDE
Mercredi soir. Les deux bourgs.
RÉGINA
Mercredi soir. Bourg jusqu'au pont Tapiaré, Chou pinot, scierie, Corossony et RN2.
RÉMIRE-MONTJOLY
Lundi matin. BP 134, cité Soleil, les Alizés, le Grand Beauregard, bourg et ses environs.
Lundi soir. Pointe du Mahuri, Lot du Mahuri, route des Plages, Rorota, Hauts de Montravel et Hauts de Rémire.
Mardi matin. Du feu d'Atilla-Cabassou à Canella, Samuel, Clos des Amourettes, Ferme de Cabassou, Fleurs des cannes et Jardins créoles.
Mardi soir. Prison, Touka, lycée Damas, Vidal, Réséda, Dégrad-des-Cannes et zone industrielle.
Mercredi matin. Rond-point des Âmes claires, Palmeraie, les Abricots, Vieux Chemin, Clos fleuri, Tamariniers, Tropicana, Guyane 1ère et mairie.
Mercredi soir. Parc Lindor 1, 2 et 3, Moulin à Vent, Morne Coco, les Flamboyants, Héliconias, Maripas, Lot Hodebourg et environs.
Jeudi matin. Hameaux des encens, La Modestine, impasse du Mont Saint-Martin, Lot Saint-Martin et Lony.
Jeudi soir. Les Salines, avenue Saint-Dominique, rue Poupon, Lot. Orchidées, Eutrope, Lulys, Balisier, chemin Ho-A-Sim et Stanis.
Vendredi matin. Rond-point des Âmes-claires, Les Bambous, les Grenadilles et les Âmes claires.
Vendredi soir. Montravel, Jardins de Montravel, Lafontaine, les Quatre Vents et la Côte d'azur.
ROURA
Jeudi soir. RD6, bourg et village Daca.
SAINT-GEORGES
Lundi soir. Adimo A et B, Maripa, Constant-Chlore, Onozo A et B, Émilio-Pascal, villages Pêcheurs et Bambou, Sulny, Espérance A et B, Savane, Saint-Clair, Gabaret et chemin des Syndicats.
Jeudi matin. Bourg.
Vendredi soir. Adimo A et B, Maripa, Constant-Chlore, Onozo A et B, Émilio-Pascal, villages Pêcheurs et Bambou, Sulny, Espérance A et B, Savane, Saint-Clair, Gabaret et chemin des Syndicats.
SAINT-LAURENT DU MARONI
Lundi soir. Paul-Isnard, Lac bleu, Sables blancs, Les Écoles, Maripa, Flore et et Mariflore.
Mercredi soir. Paddock, Paradis, Jérusalem, Bibi, chemin de la Crique Tafia, lycée Raymond-Tarcy, Fatima, chemin Palton et Trou cochon.
Jeudi matin. Les vampires, la Carrière, Amapa 1 et 2,Awara et Sables blancs.
Vendredi matin. Paul-Isnard, Lac bleu, Sables blancs, les Écoles, Maripa, Flore et Mariflore.
SINNAMARY
Mercredi soir. Bourg.
Piscines : les précautions à prendre
De nombreux propriétaires de piscine se demandent quelles précautions ils doivent prendre lors de la pulvérisation de malathion autour de chez eux. Comme le souligne le Haut Conseil de la santé publique, le contact entre le malathion et le chlore « peut conduire à la production de malaoxon, dérivé hautement toxique du malathion » . Il faut d'abord rappeler que les piscines qui ne sont pas traitées au chlore et celles qui sont à plus de 50 mètres du lieu de passage de la baygonneuse ne présentent aucun risque, selon l'Agence régionale de santé (ARS). Selon Christian Meurin, son directeur, le risque n'est pas au contact de l'eau, mais en cas d'ingestion.
La première solution est de bâcher sa piscine. Sinon, il faut tenter de maintenir le PH à 8 ou éviter de se baigner pendant les quarante-huit heures suivant l'aspersion de malathion.
(photos d'archives)
Plus efficace que la delta-méthrine mais plus autorisé dans l'Union européenne, le malathion sera utilisé demain pour tuer les moustiques aedes.
(photos d'archives)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

philippepeltier 19.11.2014
Mal action

Malathion, bonne ou mauvaise action ? l'avenir nous le dira, qui est le plus dangereux le moustique ou le Malathion , quels sont les dégats a long terme d'un tel produit sur l'organisme humain si dangereux qu'il est interdit en Europe depuis 2009, combien de mort a fait le moustique et combien de mort a fait ou fera le Malathion...

Répondre Signaler au modérateur
noémie 26.11.2014

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
A la une
1 commentaire