Les Fiv à nouveau possibles aux Antilles

La reprise de l'AMP aux Antilles autorisée fin janvier par l'Agence nationale de la biomédecine est liée à la fin officielle de l'épidémie du virus zika dans les territoires de Guyane (le 14 octobre 2016), de Guadeloupe (le 10 novembre 2016) et de Martinique (le 11 octobre 2016). Et elle concerne très directement des couples qui tentent d'avoir un enfant en Guyane car, malgré une « forte demande » , le département ne dispose plus de structure prenant en charge des fécondations in vitro...

France-Guyane 1827 mots - 08.03.2017
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir