France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Les enseignants de Félix-Éboué obtiennent le départ de leur proviseur

P.R. Jeudi 3 Octobre 2019 - 16h47
Les enseignants de Félix-Éboué obtiennent le départ de leur proviseur

Les grévistes du lycée Félix-Éboué, soit 18 % des enseignants de l’établissement selon le rectorat, ont obtenu gain de cause. Le recteur a annoncé ce jeudi qu’une nouvelle direction serait mise en place au sein de l’établissement.

Selon nos informations la proviseure Jacqueline Gresse sera ainsi remplacée par Jacques Demarolle, jusqu’ici proviseur du lycée Léopold Elfort de Mana. Jacqueline Gresse devrait être placée au rectorat.
« La souffrance des élèves, étudiants et personnels du lycée et l’inquiétude des parents ont enfin été entendues et reconnues », se réjouit l’intersyndicale Sud éducation et Snes-FSU. Cette dernière s’était mis en grève pour dénoncer des dysfonctionnements organisationnels persistants (lire nos éditions précédentes).
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
23 commentaires

Vos commentaires

xxl 04.10.2019
COM PET EN CE

La guyane est comme la martinique (entre encaillage et collage) la guyane rêve de décoller et la martinique dés'encaillage.

Répondre Signaler au modérateur
MartinEden 04.10.2019
Chaises musicales mais quelle musique ?

On peut imaginer que Mme Gresse va devenir une "conseillère" du recteur, (une de +).
A lors peut-être que le prochain calendrier scolaire sera fixé en avril et pas en septembre comme cette année. Les vacances de Pâques coupées en deux tombées pendant les examens des BTS et personne n'avait rien vu ! Vous avez dit amateurs ?
Et M. Demarolle laisse le lycée de Mana pour aller sur Cayenne. Qui le remplace à lui ? Il me semble que c’est le premier lycée de Guyane en termes de résultats.
J’oubliais, ce qui se passe dans l’ouest n’intéresse pas grand monde alors qu’à la « capitale », les oies du recteur se font entendre.
Tout va bien, on vous dit. Vous allez finir par le comprendre.
Ou fermer les yeux, la bouche et les oreilles.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 04.10.2019

Oui, vous avez raison, cela semble peu judicieux d'enlever la tête de ce lycée de Mana qui semblait bien fonctionner. Mais en Guyane, nous n'avons pas les huiles les plus inspirées de France dans leurs spacieux bureaux climatisés… Débrayage à prévoir au lycée de Mana déshabillé...

Répondre Signaler au modérateur
tronokar 04.10.2019

Malgré ce mépris certain du Rectorat pour l'Ouest Guyanais et pour ce lycée qui est depuis plusieurs années classé 1er de Guyane en termes de résultats et d'accompagnement des élèves, il n'y aura aucun débrayage car la Direction y reste solide et les enseignants avant tout soucieux de la réussite de leurs élèves.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 04.10.2019

Et après le rectorat s'attaquera-t-il à tous les profs incompétents ? Il ne va plus rester beaucoup de classes dans les établissements… Vivement l'indépendance de la Guyane qui pourrait mettre un terme à l'explosion démographique...

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 04.10.2019

Et la grande nation trouvera sa place naturelle entre le Guyana, le Surinam et l'état de l'Amapa. Et ce jour là, les Guyanais-indépendantistes devront travailler...et sortir des collectivités territoriales aux bureaux climatisés. Finies les pauses sandwich à 9h...lol. Faudra travailler...vivement l'indépendance mon Gégé.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 04.10.2019

Et voilà comment un originaire du 45ème parallèle nord de passage en territoire colonisé ne peut résister à sa suffisance et à son mépris envers le Guyanais, déversant sa propension au cliché en toute ignorance...

Répondre Signaler au modérateur
tronokar 04.10.2019

En bon français on n'appelle pas ça de la suffisance ou du mépris, on appelle ça du "réalisme". L'indépendance de la Guyane c'est retour à la case Vanuatu !

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 05.10.2019

Quand on voit la situation de misère gouvernementale en France, de misère intellectuelle et de misère tout court, on choisit Vanuatu. Vous ne prendrez plus notre or et vous cesserez de polluer nos enfants avec les fusées...

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 04.10.2019

Vous avez mauvaise mémoire mon Gégé. Je suis un domien et je l'ai déjà écrit ici ne vous déplaise. On peut juste être réaliste même si cela vous chagrine face à votre région et ses habitants et aux capacités de développement et à la force de travail locale.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 04.10.2019

Tu dois être autant domien que les candidats à la Guyane pour la surprime d'installation...Dans la future Guyane indépendante plus de prime d'installation donc moins de touristes à accueillir...

Répondre Signaler au modérateur
tronokar 04.10.2019

Mon dieu... On touche le fond, là ! Pa-thé-tique.

Répondre Signaler au modérateur
Féfé973 05.10.2019

Pour votre information, cette prime d'installation ( pourquoi surprime ?) objet de beaucoup de phantasmes est touchée par tous les fonctionnaires mutés en guyane, qu'ils viennent de métropole où des DOMS (sauf Mayotte) et même par les guyanais de retour au péyi.

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 05.10.2019

Si on considère que les originaires du Suriname,du Brésil,de Haïti, et j'en passe, nés en Guyane sont la "force locale", alors oui, cette force locale a un potentiel. Sinon, il va falloir encore un moment pour les rencontrer hors des bureaux climatisés, tes forces "lokales".

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 04.10.2019

Rassurez-vous dtc, les Guyanais de toutes sortes travailleront une fois la liberté retrouvée leur permettra.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 05.10.2019

Ah... Les collectivités et autres entreprises ne sont-elles pas déjà noyautées ? Les grévistes professionnels avec des fautes sur chaque banderole et un cubis toujours prêt pour le décollage matinal... Lol. La liberté serait de se libérer de cette indolence et de cette paresse... Mais bon, faudrait faire une réunion... Et c'est fatiguant... Au fait Gégé, freinez sur la bibine. Domien autant que vous mon pauvre... Et j'en ai honte en vous lisant.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 05.10.2019

DTC (quelle classe le sigle) affirmer ne prouve rien...

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 05.10.2019

DTC (ton pseudo te va bien) tu as tous les clichés du Français moyen issu du 45ème parallèle nord. Les Guyanais "paresseux et indolents" et surtout cette propension à la réunionite du Français qui vient gouverner sous les tropiques. Il croit que son ministère de la communication c'est du travail quand c'est de la gouvernance par écran de fumée et diversion...

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 07.10.2019

Permettez moi de souligner votre sagacité sur le DTC car après plusieurs années sur ce merveilleux site, vous le signalez seulement maintenant. Bravo Sherlock, quelle efficacité et rapidité de déduction! Ensuite, libre à vous de croire ou non ce que vous voulez. Je note l'élégance du tutoiement signe d'une franche camaraderie locale. Ce qui est plus gênant cependant, c'est que vous ne comprenez pas ce qui est écrit dans les posts. La réunionite était une blague sur le "lokal"...mais vous ne l'avez pas compris. Dont acte, vous êtes un vrai du péyi...je vous laisse en paix...lol. Inutile de répondre, vous serez à côté de la plaque.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 07.10.2019

DTC, je te retourne le compliment. C'est toi qui es dur d'oreille à l'instar de tes camarades originaires du 45ème parallèle nord qui prétendent gouverner la Guyane avec leurs certitudes forgées à 8000 km pensant s'imprégner des réalités humaines locales au cours de réunions dans un bureau climatisé avant le week-end sur la Comté à chasser le Morpho entre semblables ayant tout compris au territoire sans en parler les langues. Je persiste : la réunionite est bien un mal français en tant que mode de gouvernance.

Répondre Signaler au modérateur
dtc97300 07.10.2019

Ce qui est amusant ce sont vos postulats. On ne peut pas être originaire d'un DOM (ce qui est mon cas, encore une fois désolé) et critique envers ces derniers et leurs populations. Rassurez-vous, vous représentez une minorité de Guyanais (toujours les mêmes illuminés encagoulés qui croient être majoritaires) alors que la grande majorité (qu'importe leur couleur ou leur origine) des Guyanais ne sont pas comme vous...et fort heureusement.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 07.10.2019
dtc

Merci d'avoir énumérer les caractéristiques des administrations noyautées par les NON GUYANAIS et à l'échelle nationale.
Mais qu'est-ce qui vous permet d'en conclure que la paresse des Guyanais est la cause de tous les dysfonctionnements ? Vous me feriez pitié si vos propos n'étaient pas avant tout détestables.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
5 commentaires
A la une