France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Les accidents de la route, très anxiogènes pour les enfants

Samedi 06 avril 2019
Les accidents de la route, très anxiogènes pour les enfants
La classe de CE1 de l'école primaire Jules-Minidoque, à Rémire-Montjoly, et Candice Joubert, enseignante stagiaire - Serge Ravin

Chaque semaine draine son flot d’actualités politiques, économiques, judiciaires, scientifiques, artistiques, sportives. Comment des enfants de sept et huit ans perçoivent dans leur environnement les sujets qui sont traités par les plus grands ? Les élèves d’une classe de CE1 de l’école primaire Jules-Minidoque,à Rémire-Montjoly, nous renseignent sur ce qui les a particulièrement touchés cette semaine.

Si les enfants de 7 et 8 ans sont plus intéressés par les rires et les jeux, ils perçoivent ce que les adultes disent, ce que les médias, radio, télévision et journaux-papier rapportent. Cette semaine, ce sont les accidents de la route qui, majoritairement, a attiré leur attention.

Un élève évoque la fête du ramboutan qui n’aura pas lieu cette année à Cacao et qui de ce fait attirera moins de visiteurs dans la commune d’agriculteurs. Une autre parle de la crise de démence d’un homme qui a séquestré sa famille. Une autre élève fait référence à la journée du 27 mars 2017 dont le deuxième anniversaire a été fêté sur la place des palmistes.

Fatalité

Cette vision des enfants sur les accidents mortels devraient appeler les adultes et les pouvoirs publics à réagir. Ces faits paraissent banalisés et vécus comme une fatalité. Hier, un accident mortel a eu lieu vers 7 heures sur la RN1 en Guyane : un bus a renversé un piéton. Ce qui porte à onze décès le nombre de personnes accidentées sur la route depuis le 1er janvier 2019 (lire aussi page 3).

Serge RAVIN

Nalla

« Je me souviens d’avoir vu l’anniversaire de la grève de mars 2017. C’était la marche pour l’insécurité. »

Nalla - Serge Ravin
Livensky

« Il y a un hydravion

qui s’est écrasé. »

Livensky - Serge Ravin
Bella

« Avec ma maman, on a été témoins d’un accident de voiture. »

Bella - Serge Ravin
Jeff

« Un accident de voiture a fait plusieursblessés. Il y avait les pompiers. »

Jeff - Serge Ravin
Rohann

« Depuis le début de l’année, il y a eu dix morts sur les routes. »

Rohann - Serge Ravin
Carmen

« Un piéton

qui marchait sur la route

a été percuté par un véhicule. »

Carmen - Serge Ravin

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
5 commentaires
A la une
1 commentaire