France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Rémire-Montjoly

Le collège Néron remporte le concours contre le harcèlement

Mercredi 15 mai 2019
Le collège Néron remporte  le concours contre le harcèlement
Les ambassadeurs contre le harcèlement : Enzo, Dandara, Kim, Wanda, Christina et Nicole, auteurs de la vidéo primée - Serge Ravin

Le rectorat et la Mutuelle assurance de l’Éducation (MAE) organisent tous les ans un concours contre le harcèlement scolaire. Les élèves doivent réaliser une vidéo sur le sujet. Cette année, le prix Coup de cœur a été remporté par le collège Rémire II. Les lauréats ont reçu leur prix mardi dernier. Leur mission se poursuivra dans leur établissement.

Mardi dernier, la MAE (Mutuelle assurance de l’Éducation) et le rectorat ont remis à des élèves du collège Néron de Rémire-Montjoly le prix Coup de cœur académique du concours contre le harcèlement scolaire. Les élèves de cet établissement ont réalisé une vidéo avec leurs téléphones portables pour dire « Non au harcèlement ». C’était l’occasion de rappeler aux élèves les désordres provoqués chez les jeunes, chez les adultes et dans la société par le harcèlement. C’était aussi encourager ceux qui au quotidien concourent par leurs actions à faire réfléchir sur tout ce qui favorise l’acceptation de l’autre pour mieux vivre ensemble.

Mille euros pour le collège

Jean Laquitaine, président de la MAE, et René-Serge De Neef, conseiller spécial pour l’enseignement supérieur au rectorat, ont rappelé les valeurs défendues par leurs institutions et les conditions qui les ont conduits à ce partenariat. Un partenariat qui s’est notamment concrétisé avec ce concours national et la diffusion de la vidéos dans les établissements scolaires. Jean Laquitaine a remis un chèque de 1 000 euros à Valérie Magne, principale du collège, pour récompenser les élèves. Les ambassadeurs contre le harcèlement auront maintenant la mission d’échanger avec leurs camarades, de les faire réfléchir à ce sujet et de participer à la mise en place de projets dans l’établissement.

Serge RAVIN

L’assistance écoute avec attention la présentation de la vidéo - Serge Ravin
Remise du chèque de 1 000 euros par le président de la MAE - Serge Ravin
La photo de groupe rassemble tous les acteurs de l’opération : les élèves, l’assistant de prévention et de sécurité, la principale du collège Reeberg Néron, les représentants du rectorat et de la MAE. - Serge Ravin
« Ne pas avoir peur d’en parler »

« Je suis en classe de cinquième au collège Reeberg-Néron. Melvin Mongis, l’assistant de prévention et de sécurité, nous a présenté le projet  Non au harcèlement. Ça nous a intéressés. On a décidé de faire une vidéo. Chaque mercredi, on se rencontrait pour travailler sur le projet. C’était un gros travail qui a demandé beaucoup de temps. Ma famille m’a toujours soutenue et je suis vraiment heureuse d’avoir remporté avec mes camarades le prix Coup de cœur académique  de Guyane. Maintenant, nous aurons pour mission de  faire comprendre à nos camarades qu’il faut dire « Non au harcèlement », ne pas avoir peur d’en parler et ne pas laisser perdurer les situations de harcèlement. »

Dandara, l’une des ambassadrices,entourée de ses parents, s’exprime au nom de ses camarades. - rav
« Nous sommes dans l’accompagnement, surtout des familles »

« Il y a eu un partenariat national entre la MAE qui est une mutuelle d’assurance pour les élèves à l’échelon national et l’Éducation nationale. Lorsque le ministère de l’Éducation nationale a décidé de faire de la lutte contre le harcèlement scolaire sa priorité nationale, il a recherché un partenaire. La MAE a répondu à cet appel et l’opération a été déclinée dans chaque académie. Depuis, les élèves des lycées, des collèges, des écoles primaires et même des maternelles organisent chaque année un concours d’affiches ou de vidéos où ils prônent la lutte contre le harcèlement scolaire. Un jury  que je préside au côté du recteur se réunit et on décerne un prix à la meilleure production. On en est à la 6e édition. Chaque année, nous remettons le prix Coup de cœur académique  à l’établissement lauréat qui a fait la meilleure production. On a déjà récompensé une école élémentaire de Matoury il y a deux ans, un collège de Saint-Laurent du Maroni et le collège privé de Cacao l’an dernier. Cette année, c’est le lycée agricole de Matiti et le collège Reeberg-Néron (Rémire) qui ont été primés. On prend beaucoup de plaisir à être au côté des équipes, des écoles et des établissements scolaires pour leur expliquer que, la MAE, ce n’est pas seulement l’assurance contractée en début d’année, mais c’est aussi l’accompagnement d’un jeune qui aurait été victime d’un harcèlement scolaire et qui connaîtrait des difficultés psycho-affectives suite à des événements douloureux. On n’est pas que dans l’accident. Nous sommes aussi dans l’accompagnement, surtout pour les familles. »

Jean Laquitaine, président de la MAE - Serge Ravin

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
5 commentaires
A la une