L’école de la deuxième chance veut survivre

L’école de la deuxième chance veut survivre

 Samantha Labonté, 28 ans, est l’une des premières stagiaires de l’École de la Deuxième Chance à Cayenne. Désormais, elle est agent d’accueil polyvalent au sein de la structure et fait partie d’une équipe de 9 salariés en emploi durable. Dans les couloirs, on la surnomme “La Louve”. C’est sans doute en raison de sa grande résilience. La maladie de sa mère l’a conduite à mettre un terme à ses études et à se lancer dans la vie active. Issue d’une famille de 6 enfants, elle a l’habitude de prendre...

franceguyane.fr 1557 mots - 13.09.2021
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir