France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Apatou

Jour de fonte au collège d’Apatou

Jeudi 16 mai 2019
Jour de fonte au collège d’Apatou
Après 48 heures de refroidissement, les élèves briseront le moule en terre pour laisser apparaître l’œuvre qu’ils auront contribué à réaliser. - Florentin Popieul

Les élèves de Ma-Aïyé ont réalisé le moule d’une statue en bronze, avec le sculpteur Firmin Sanou. Mardi, le bronze a été coulé. Le moule sera brisé aujourd’hui. Il révélera la statue, qui sera ensuite installée à l’entrée de l’établissement.

Événement particulier au collège Ma-Aïyé d’Apatou. Mardi matin, Firmin Sanou, sculpteur burkinabè en résidence dans l’établissement depuis un mois, a procédé à la fonte d’une statue en bronze conçue avec une classe d’élèves de sixième.« Cette résidence a été initiée par un CPE et un professeur d’arts plastiques, raconte d’emblée le chef d’établissement, Karl Abidos. Le financement provient essentiellement de la Dac (direction des affaires culturelles) mais également du collège et du rectorat. Le but étant l’ouverture culturelle des élèves, tout en restant dans la tradition. Le pont est fait entre les peuples du Maroni et ceux de l’Afrique originelle. »

Les centaines de collégiens, réunis dans le parc du collège, ont admiré le savoir-faire du sculpteur. Deux fours en terre, construits il y a plusieurs semaines par les élèves, ont permis de réaliser l’alliage. Le bronze a ensuite été coulé dans le moule de la statue sur lequel les élèves avaient travaillé durant plus de cinquante heures.

Le moule brisé aujourd’hui

« Ce projet est exceptionnel puisqu’il permet à des élèves de 6e de réaliser une statue de bronze de près d’un mètre de hauteur. Elle sera ensuite installée à l’entrée de l’établissement, explique Alex Loyau, professeur d’arts plastiques du collège et porteur du projet. Ils ont été impliqués à toutes les étapes de la réalisation. Ils ont découvert des techniques artistiques nouvelles et ont appris à travailler ensemble. Le bénéfice pour eux est immense. Les élèves ont dessiné eux-mêmes la statue, en s’inspirant de leur environnement et de leurs connaissances. Ils ont participé à confectionner un modèle en cire de l’œuvre, puis ils ont réalisé le moule avec de l’argile que nous avons ramassée dans la crique à côté du collège. Aujourd’hui, ils étaient fiers de participer à la fonte de la statue devant leurs camarades. »

Dernière étape aujourd’hui. Après 48 heures de refroidissement, les élèves briseront le moule en terre pour laisser apparaître l’œuvre qu’ils auront contribué à réaliser. Dans quelques semaines, celle-ci sera installée à l’entrée de l’établissement et enrichira le patrimoine culturel du collège Ma-Aïyé.

Florentin POPIEUL

Après 48 heures de refroidissement, les élèves briseront aujourd’hui

le moule en terre pour laisser apparaître l’œuvre qu’ils auront contribué

à réaliser / photos FP

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
5 commentaires
A la une
2 commentaires