« Il est injuste d'associer l'IRD et la biopiraterie »

Qu'est-il ressorti de cette rencontre avec nos parlementaires ?
Ils nous aident beaucoup pour faire d'une mauvaise chose une bonne. La mauvaise est l'amalgame qui a associé la biopiraterie et le travail de nos chercheurs, alors même que l'IRD cherche à être le plus rigoureux et éthique dans les relations avec les peuples autochtones et plus généralement avec l'Outre-mer et les populations du sud. C'est notre mission. La bonne, c'est que, en lien avec les collectivités locales mais...

France-Guyane 881 mots - 11.02.2016
Cet article d'archive est payant ou réservé à nos abonnés ayant un crédit suffisant
Vous disposez d'un compte avec un crédit d'archives ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié
Nos formules d'achat d'archive à l'unité
Nos formules d'abonnement

Découvrez toutes nos offres d'abonnement

Découvrir