• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Education / Justice

Guyane: la justice ordonne au rectorat de scolariser des enfants étrangers

S.Z. Lundi 2 Novembre 2020 - 17h08
Guyane: la justice ordonne au rectorat de scolariser des enfants étrangers
Le tribunal administratif s'est prononcé sur 20 référés liberté (photo d'illustration). - Samir MATHIEU

Le tribunal administratif de la Guyane exige du rectorat la scolarisation de 18 enfants de 3 à 16 ans.


Saisi en urgence de 20 référés liberté pour « atteinte grave et manifestement illégale au droit à l'éducation », le tribunal administratif de la Guyane a enjoint vendredi 30 octobre, à travers 20 ordonnances, le rectorat à scolariser 18 enfants. 5 d'entre eux sont à inscrire en cours dans les deux semaines, les 13 autres une semaine plus tard, après test de leur niveau scolaire dans la semaine.

Les enfants concernés, de nationalité syrienne, palestinienne, libyenne, péruvienne et haïtienne, sont arrivés sur le territoire guyanais dans les deux dernières années et sont âgés de 3 à 16 ans. En vertu de la législation française, ils ont donc droit à un « accès égal à l'éducation [...] garanti à chacun afin de lui permettre de développer sa personnalité, d'élever son niveau de formation initiale et continue, de s'insérer dans la vie sociale et professionnelle, d'exercer sa citoyenneté » et ont l'obligation d'être scolarisés.

En raison de l'urgence de la situation, la justice a estimé « qu’une urgence particulière rendait nécessaire l’intervention de ces décisions dans les quarante-huit heures ». Pour des représentants de RESF, dans un message transmis sur les réseaux sociaux, il s'agit d'une « victoire pour le droit à l'éducation et l'instruction, pour les parents, pour les enfants ».

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Domsk 03.11.2020
Accueillons tous les élèves du monde !

Une victoire peut-être pour le droit à l'éducation, et pour les militants anti-France de RESF, mais une vraie catastrophe pour la France et pour tous ceux qui veulent préserver son intégrité.
Accueillons tous les élèves du monde, pourquoi pas après tout ?

Répondre Signaler au modérateur
Affreux Jojo 02.11.2020

Faut-il comprendre que le rectorat refusait d'inscrire ces enfants depuis deux ans ?
Si oui, pour quelle raison ?

Répondre Signaler au modérateur
Domsk 03.11.2020

Peut-être parce qu'ils ont compris que la France et son système scolaire ne pouvaient pas prendre en charge les milliers d'enfants qui arrivent du monde entier. La Guyane est en train de devenir la nouvelle porte d'entrée en Europe des immigrés clandestins : mais vous les garderez chez vous en Guyane. En métropole on n'en veut plus, on a déjà notre compte.

Répondre Signaler au modérateur
Affreux Jojo 03.11.2020

Je parle de droit, vous répondez sur vos envies sur politique migratoire...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
4 commentaires
2 commentaires
10 commentaires
A la une
2 commentaires