• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Education

Enseignement en Guyane: les CAPES locaux pourraient poser «beaucoup de problèmes»

Samuel Zralos Vendredi 5 Mars 2021 - 17h01
Enseignement en Guyane: les CAPES locaux pourraient poser «beaucoup de problèmes»
Le collège E. Nonon à Cayenne (photo d'illustration) - Didwin973 GNU Free documentation licence

L'instauration de concours locaux pour les professeurs en Guyane, mais aussi à Mayotte, suscite l'inquiétude des spécialistes de l'éducation, notamment le syndicat Snes-FSU.

« La création de ces deux concours pose de nombreux problèmes tant sur leur mise en place que sur les conséquences à moyen et long terme. » Le Snes-FSU, principal syndicat enseignant, ne cache pas son inquiétude face à la mise en place d'un concours local à Mayotte - temporairement - et surtout en Guyane, où cette nouveauté doit être pérenne. Créé par décret du 4 février, le Capes local - le Capes est le nom du concours que passent les enseignants titulaires - vise à pallier aux difficultés de recrutement sur le territoire et à remplir les postes. Pour l'année prochaine, les candidats peuvent s'inscrire jusqu'au 16 mars dans trois matières, sélectionnées pour leurs besoins importants, l'anglais, le français et les mathématiques.

 
Le syndicat enseignant ne conteste pas la nécessité d'accroître le nombre de profs en Guyane, mais trouve la solution privilégiée par l'Etat pour le moins problématique. Déjà parce que la mesure crée un précédent, une nouvelle catégorie d'enseignants qui, en conjonction avec la multiplication des contractuels, pourrait bien affaiblir durablement le statut des fonctionnaires de l'éducation nationale – comme c’est le cas avec la multiplication des contractuels, très présents sur le territoire. «  La création de ces concours vise-t-elle à pallier le déficit actuel ou à instaurer un nouveau statut de professeur, recruté localement et sortant de fait ces académies du mouvement national faute de postes ouverts », s’inquiète ainsi le SNES-FSU.

Quid de la mobilité ?

L’autre problème soulevé par le syndicat, c’est le flou du texte qui encadre ce nouveau concours. Si l'on sait qu’il s’agit pour l’année prochaine d’un concours uniquement interne – réservé aux enseignants contractuels ou aux personnels de l’éducation nationale à d’autres postes, donc -, que les candidats doivent choisir entre concours de base et ce nouveau concours, et que les lauréats auront droit ensuite au parcours normal de l’enseignant stagiaire en Guyane, avant d’être affecté à un poste sur le territoire, il n’y a pas d’informations à propos d’éventuelles différentes entre le titulaire d’un concours régional et celui du Capes normal.

« Les conséquences de ce concours sur la carrière immédiate » des heureux reçus sont « obscures », les textes « un peu confus », relève également Alexandra Cretté, co-secrétaire du syndicat Sud enseignement en Guyane. Les enseignants se demandent notamment si la mobilité des enseignants sera affectée : les titulaires du concours guyanais devront-ils faire l’intégralité de leur carrière sur le territoire ou auront-ils le droit de demander une mutation, comme les autres professeurs ? Ou les critères seront-ils encore différents ? Bref, le texte suscite « beaucoup de méfiance », même si les enseignants sont bien conscients des « difficultés de recrutement dans l’académie », conclut Alexandra Cretté.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

cap40 06.03.2021
inacceptable...

inacceptable ce recrutement local ... à Bac moins 3 ?? La Guyane à défaut de décoller commence à s'enterrer par ces "petits" compromis"
une voie vers l'indépendance??
Allez les aigris de l'école...Foncez!!!

Répondre Signaler au modérateur
cap40 06.03.2021
inacceptable...

inacceptable ce recrutement local ... à Bac moins 3 ?? La Guyane à défaut de décoller commence à s'enterrer par ces "petits" compromis"
une voie vers l'indépendance??
Allez les aigris de l'école...Foncez!!!

Répondre Signaler au modérateur
cap40 06.03.2021
inacceptable...

inacceptable ce recrutement local ... à Bac moins 3 ?? La Guyane à défaut de décoller commence à s'enterrer par ces "petits" compromis"
une voie vers l'indépendance??
Allez les aigris de l'école...Foncez!!!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
5 commentaires
3 commentaires
A la une
2 commentaires
5 commentaires
1 commentaire
2 commentaires