France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
En visite dans une école de Poissy

Emmanuel Macron : « Je veux plutôt une bonne rentrée qu’une rentrée en nombre »

Rédaction web Mardi 5 Mai 2020 - 10h23
Emmanuel Macron : « Je veux plutôt une bonne rentrée qu’une rentrée en nombre »

Emmanuel Macron s'est rendu ce mardi 5 mai dans une école de Poissy, dans les Yvelines. Il s'est exprimé, à l'issue, au journal télévisé de 13h de TF1 et LCI, sur la réouverture des classes et les hypothèses du déconfinement. La vidéo à (re)voir ici.

Le président de la République, Emmanuel Macron et le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, ont visité l'école Ronsard de Poissy dans les Yvelines, ce mardi matin. Le chef de l'Etat et son ministre sont arrivés masqués. Lors de cette visite symbolique censée rassurer le personnel enseignant et les parents d'élèves, tous les deux se sont entretenus avec des enfants. Depuis le début du confinement, le groupe scolaire Ronsard reçoit entre 25 et 30 écoliers par jour, enfants du personnel hospitalier, pénitentiaire, du Samu…

À l'issue de ces échanges, le président de la République s'est exprimé en direct au journal de TF1 et LCI.


« Mon objectif, c’est que tous les enfants qui ont besoin de revenir à l’école (…) puissent trouver une école ouverte avec un temps aménagé », a indiqué Emmanuel Macron. « Je veux plutôt une bonne rentrée qu’une rentrée en nombre », a-t-il ajouté.

« Le 11, dans la plupart des écoles, ça sera une journée de pré-rentrée, comme on le connaît quand on fait la rentrée scolaire. (…) Et le 12, ou le 14 et là il faut laisser sur le terrain les choix (…), on va accueillir progressivement les enfants ».

Concernant l'hostilité des maires à rouvrir les écoles, il s'est voulu rassurant : « Le tout, c’est que les maires, avec les directeurs d’école et les enseignants, et les parents soient informés. Tous les maires veulent rouvrir, même ceux qui ont signé des tribunes ». Même chose pour les enseignants : « A ceux qui s’inquiètent je veux leur dire : parlez avec vos collègues qui ont su faire ». « On ne vous mettra jamais en situation de danger, on ne dira jamais à un enseignant pour qui les conditions ne sont pas remplies,"vous devez venir travailler" ».
Sur le déconfinement
Un conseil de défense aura lieu jeudi et des « décisions seront prises », a assuré le président de la République.

« On va rouvrir nos écoles, nos entreprises, nos concitoyens auront des contraintes quand les enfants ne seront pas gardés. Il faudra la compréhension des employeurs si l’école est fermée ou si un salarié doit partir plus tôt pour aller chercher ses enfants ». « On va regarder l’évolution de l’épidémie. Dans trois semaines, on verra si on a une remontée forte aux urgences, on verra si on peut continuer le déconfinement ou le refermer », a-t-il indiqué, appelant à la responsabilité de chacun.

Concernant les grandes vacances, il a souligné qu'aucune décision n'était prise à ce stade. « Il est trop tôt pour vous dire qu’on pourra avoir des vacances mais on va limiter les déplacements internationaux : on restera entre Européens, il faudra peut-être même réduire un peu plus. On saura début juin ». Et de préciser : « Je veux rappeler qu’on n’a pas gagné la bataille le virus : on l’a ralenti ».


Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

A. LEA 05.05.2020

Toujours de la parlotte
Qu'il se taise !!

Répondre Signaler au modérateur
tronoki 05.05.2020

+1

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
6 commentaires
A la une