France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
KOUROU

Une rallonge de deux millions pour la salle de spectacle

Philippe CHAUVIN Mardi 19 novembre 2013
La salle de spectacle sera construite sur le bord du lac Bois Chaudat, à côté du pôle culturel (photo d'archives)

Jeudi, les conseillers municipaux ont fait passer le budget de la salle, prévue pour 2017, de dix à douze millions d'euros. La commission d'appel d'offres a sélectionné quatre bureaux d'études. Le vainqueur devrait être connu en début d'année.

Outre le programme des fêtes de Kourou dont le point culminant aura lieu cette fin de semaine (lire notre édition du 16 novembre), le conseil municipal du jeudi 14 novembre a longuement évoqué la construction de la future salle de spectacle et des fêtes. Sa livraison est envisagée pour l'été 2017.
L'ordre du jour prévoyait le vote d'une rallonge de financement de deux millions d'euros venant grossir l'enveloppe initiale de dix millions d'euros. Le but est d'être « plus confortables, notamment pour ce qui concerne les parkings et les aménagements extérieurs, et dans la mesure où nous souhaitons intégrer véritablement cet édifice dans son paysage naturel, a justifié le maire Jean-Étienne Antoinette. L'expérience nous a appris qu'il valait mieux anticiper sur les dépassements budgétaires concernant ce type de projet. »
À François Minfir, le conseiller municipal qui s'inquiétait de savoir comment cette rallonge allait être financée, le premier magistrat lui a répondu qu'il comptait faire appel au mécénat par l'intermédiaire d'un dispositif piloté par le ministère de la Culture. « Il faut nous lancer dans le lobbying local. Beaucoup d'entreprises ne connaissent pas les avantages fiscaux qu'elles peuvent obtenir lorsqu'elles soutiennent des projets culturels comme celui-ci. »
Juste avant le conseil municipal, la commission d'appel d'offres avait choisi les quatre bureaux d'étude encore en course pour réaliser la maîtrise d'oeuvre de cette salle des fêtes et de spectacles. Trente-huit candidats avaient répondu. Le cahier des charges prévoit la construction d'un ensemble de modules constitué principalement d'une salle de spectacle de 1 473 m2 de surface utile, d'une salle des fêtes de 455 m2 ainsi que des aménagements extérieurs avec une scène en plein air.
Ils auront quarante jours pour présenter une esquisse de leur projet. Le vainqueur devrait être connu en début d'année.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
A la une
1 commentaire