France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Trois ans après, La Providence renaît de ses cendres

Pierre ROSSOVICH Mardi 27 Août 2019 - 03h10
Trois ans après, La Providence renaît de ses cendres
Avant... (Septembre 2016) - SDIS

Il y a trois ans, l’ancien foyer de La Providence, à Cayenne, s’embrasait et était réduit en cendres. Cette bâtisse inscrite au patrimoine historique est depuis en cours de réhabilitation afin de devenir le lycée annexe de Saint-Joseph de Cluny.

Le samedi 10 septembre 2016, il est un peu moins de 18 heures quand un incendie débute dans l’ancien foyer de La Providence, à l’angle de l’avenue Léopold-Héder et de la rue François-Arago, à Cayenne. Il faudra un peu plus de deux heures aux pompiers pour parvenir à maîtriser ce « feu torche ». Les hommes du feu resteront même sur place jusqu’à minuit et demi pour éteindre les dernières braises. Trois ans plus tard, l’incendie reste et restera d’origine inconnue puisqu’aucune enquête n’a pu être menée, le bâtiment ayant dû être détruit pour des raisons de sécurité. Selon le Sdis, il aurait débuté au premier étage. Des squatteurs pourraient l’avoir déclenché.

À l’identique ?

Au-delà du bâti, c’est un pan de notre histoire qui est parti en fumée ce jour-là. Le bâtiment, construit en 1919, a abrité tour à tour l’orphelinat des soeurs, la crèche des Petits lutins, puis le foyer de La Providence, qui accueillait des enfants et des adolescents retirés à leur famille. « Tout a été démoli jusqu’au socle afin de reconstruire à l’identique car il est inscrit au patrimoine historique », nous expliquait au moment du drame André Barrat, président de l’organisme de gestion de l’enseignement catholique (Ogec). Précisément, ce sont les façades et les éléments visibles de l’extérieur qui ont été reconstruits à l’identique. Des travaux de reconstruction débutés il y a huit mois et menés par Nofrayane et CBCI, avec comme contrainte de devoir reconstruire certes à l’identique, mais selon les nouvelles normes, notamment pour ce qui est de la stabilité structurelle. Le nouveau bâtiment accueillera les locaux administratifs du lycée Saint-Joseph. Les finitions de peinture sont en cours pour accueillir les élèves à la rentrée. Car de nouveaux locaux ont également été construits à côté des anciens, qui comprendront plusieurs salles de cours, un CDI et une salle de conférence. L'architecte du projet est Thierry Causse.


... Après (Août 2019) / photos : SDIS - SDIS

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une