• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Six vols pour Paris au lieu de quatre

A.G. Dimanche 5 Juillet 2020 - 16h08
Six vols pour Paris au lieu de quatre

La Chambre de commerce et d’industrie de Guyane, gestionnaire de l’aéroport Félix-Eboué, a eu gain de cause. Deux vols supplémentaires pour Paris vont être opérés la semaine prochaine.

C’est une bonne nouvelle pour les voyageurs même si, pour l’heure, il n’est pas certain qu’elle parvienne à combler le déficit de places dans les longs courriers à destination de l’Hexagone. Le directeur de l’aéroport Félix-Eboué, Olivier Taoumi, confirme que deux vols supplémentaires assureront la desserte de la Guyane vers Paris, la semaine prochaine. Six vols seront donc opérés au lieu de quatre cette semaine : trois par Air France, lundi, mercredi et samedi, et trois par Air Caraïbes, mercredi, vendredi et samedi. Avec cet ajout de deux vols, le programme reste deux fois moins élevé qu’en temps normal, quand il y a 13 liaisons hebdomadaires.

La semaine dernière, Olivier Taoumi et Carine Sinaï-Bossou, la présidente de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI,) avaient fait une demande officielle à la préfecture d’ajout de deux vols, pour qu’elle soit transmise aux autorités, à Paris. Comme l’expliquait Olivier Taoumi dans nos colonnes lundi : « Il y a un comité de crise, à Paris, sur les transports. C'est lui qui prend les décisions, pour affecter les contingents de rotations, destination par destination. Même le préfet d’ici n’a pas la main. »

Deux vols sont maintenus à destination des Antilles. L’un est prévu mardi à 18 heures pour Fort-de-France et le second, jeudi après-midi pour Pointe-à-Pitre.
Rappel des conditions de voyage
Vols de la Guyane à destination de l’Hexagone :
• Avoir un motif impérieux pour voyager. C’est-à-dire : justifier d’une résidence familiale dans l’Hexagone ; justifier qu’un de ses parents, enfants ou conjoint a sa résidence principale dans l’Hexagone ; justifier d’assister aux obsèques de l’un de ses parents ou enfants dans l’Hexagone ; produire une attestation justifiant d’un motif médical impérieux pour rejoindre l’Hexagone ; justifier de rejoindre ou de prendre un poste dans l’Hexagone.
Une déclaration sur l’honneur mentionnant le motif du déplacement, ne pas présenter de symptômes Covid-19 et ne pas avoir été en contact avec un cas Covid-19 dans les 14 jours précédant le voyage doit être présentée à l’embarquement. Elle doit être accompagnée des pièces justificatives (justificatif de domicile, contrat de travail, attestation médicale…)
• Pas de test obligatoire avant le départ.
• Pas de quatorzaine à l’arrivée.

Vols de la Guyane vers les Antilles :
• Test 72 heures avant le vol ou, de préférence, demander une dérogation pour la Guadeloupe, à l'adresse cellule-transport-aerien@guadeloupe.pref.gouv.fr et pour la Martinique, à l'adresse quarantaine@martinique.pref.gouv.fr
• Avoir un motif impérieux pour voyager. C’est-à-dire : justifier d’une résidence familiale aux Antilles ; justifier qu’un de ses parents, enfants ou conjoint a sa résidence principale aux Antilles ; justifier d’assister aux obsèques de l’un de ses parents ou enfants aux Antilles ; produire une attestation justifiant d’un motif médical impérieux pour rejoindre les Antilles ; justifier de rejoindre ou de prendre un poste aux Antilles.
Une déclaration sur l’honneur mentionnant le motif du déplacement, ne pas présenter de symptômes Covid-19 et ne pas avoir été en contact avec un cas Covid-19 dans les 14 jours précédant le voyage doit être présentée à l’embarquement. Elle doit être accompagnée des pièces justificatives (justificatif de domicile, contrat de travail, attestation médicale…) et du résultat négatif du test Covid-19 ou de la décision de dérogation.
• Une quatorzaine stricte, sans déplacement, à domicile ou en centre d’hébergement, est obligatoire à l’arrivée. Si le test a pu être réalisé 72 heures avant le départ, seulement 7 jours de quatorzaine sont obligatoires.

Vols partant de l’Hexagone ou des Antilles à destination de la Guyane :
• Pas de test obligatoire avant le départ.
• Avoir un motif impérieux pour voyager. C’est-à-dire : justifier d’une résidence familiale en Guyane ; justifier qu’un de ses parents, enfants ou conjoint a sa résidence principale en Guyane ; justifier d’assister aux obsèques de l’un de ses parents ou enfants en Guyane ; produire une attestation justifiant d’un motif médical impérieux pour rejoindre la Guyane ; justifier de rejoindre ou de prendre un poste en Guyane.
Une déclaration sur l’honneur mentionnant le motif du déplacement, ne pas présenter de symptômes Covid-19 et ne pas avoir été en contact avec un cas Covid-19 dans les 14 jours précédant le voyage doit être présentée à l’embarquement. Elle doit être accompagnée des pièces justificatives (justificatif de domicile, contrat de travail, attestation médicale…)
• Une quatorzaine est obligatoire à domicile ou en centre d’hébergement à l’arrivée, mais les déplacements liés au travail sont autorisés avec le port du masque obligatoire. Un contrat d’engagement téléchargeable ici doit être rempli.
 


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

cap40 06.07.2020
foutage de gueule...

La chambre de commerce a eu "gain de cause" ... donc il y avait des oppositions??? Encore un sketch de Guyane.
C'est un vrai "vrai foutage de gueule" pour tous ceux qui ont vu leur vol annulé pour espérer (peut être) pouvoir partir 5 à 10 jours après...
à moins encore d'un nouveau sketch ultramarin.

Répondre Signaler au modérateur
MartinEden 06.07.2020
C tro schwit

Il est plus facile de prendre l'avion que de passer le barrage d'Iracoubo.
Allez comprendre !
6 vols au lieu de 4...
Il est vrai qu'il faut penser aux '' mules'' et leur manque de revenus depuis mi-mars. Qui va s' acheter une ceinture de grande marque à 500e sinon et s'afficher sur facedebouc ?! Il faut que nous soyons solidaires.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
3 commentaires
5 commentaires
A la une