• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CARBURANTS

Ristourne de 20 centimes sur le carburant : « Le gouvernement nous a demandé de renoncer au rabais »

FXG Jeudi 22 Septembre 2022 - 06h17
Ristourne de 20 centimes sur le carburant : « Le gouvernement nous a demandé de renoncer au rabais »
pompes carburant station service Total énergies - DR

Le PDG de TotalEnergie a été auditionné hier par la commission des finances de l'Assemblée nationale. Il lui a été demandé pourquoi le rabais de 20 centimes n'a pas été appliqué dans les stations ultramarines. « Le gouvernement nous a demandé (d'y) renoncer », a-t-il révélé.

 La commission des finances de l’Assemblée nationale a auditionné mercredi, dans le cadre de sa mission flash consacrée aux entreprises du secteur pétrolier, gazier et du transport maritime qui ont réalisé des profits exceptionnels durant la crise, Patrick Pouyanné, le PDG de TotalEnergie. Au cours de cette audition, la députée GDR de la Réunion, Karine Lebon, lui a demandé pourquoi la ristourne de 20 centimes par litre de carburant n’a pas été appliqué en Outre-mer contrairement à ce qu’il avait annoncé en juillet. Sa réponse a été très claire.

Le dirigeant de TotalEnergie a rappelé que son intention était d'appliquer partout sur le territoire français, hexagonal et d'outre-mer, la même ristourne : « C'était l'engagement, a-t-il affirmé. ll se trouve qu’il y a eu une levée de boucliers des indépendants à La Réunion en raison du fait que c’est un écosystème relativement petit. »

Il explique avoir eu alors un débat à ce sujet avec le ministre délégué en charge de l'outre-mer et le préfet localement. « Le gouvernement nous a demandé de renoncer au rabais, a-t-il alors révélé. Comme tout ça était mis en place en liaison avec le gouvernement, nous ne voulions pas être la cause d’un trouble à l'ordre public. »

Quant à la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe, il explique : « C'est un peu plus compliqué que ça. Dans certaines stations, les plus éloignées de la concurrence, on a réussi à le faire. Encore une fois, ce sont des tout petits marchés où il y avait une forme de… Je dirais les esprits se sont échauffés profondément… Voilà ce que je peux vous dire là, la vérité. »

Alors, c’est exact que si les stations TotalEnergie aux Antilles-Guyane ou à la Réunion avaient été les seules à appliquer les 20 centimes de remise, il y aurait eu distorsion de concurrence. En revanche, le gouvernement aurait pu mettre la pression pour que la SARA aux Antilles et en Guyane, la SMPP à la Réunion, mettent également en place cette ristourne qui aurait ainsi pu s’appliquer dans l’ensemble des stations-service de ces départements. Rappelons que c'est la Préfecture, donc l'État qui fixe tous les mois les prix maximum de vente autorisés des carburants.

Le président Macron admettait lui-même lors du dîner à l’Élysée, le 7 septembre dernier, que lors de son premier quinquennat, il n’était « pas allé assez loin, n’avait pas été assez virulent, agressif face aux monopoles et oligopoles ».

Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergie : « Comme tout ça était mis en place en liaison avec le gouvernement, nous ne voulions pas être la cause d’un trouble à l'ordre public. » -


Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

roots973 22.09.2022
dégueulasse

Juste dégueulasse ...
c'est bien le problème qu'il n'y a pas de concurrence en Guyane ..
pour une fois ca aurait pu être en faveur du consommateur guyanais ! ah non surtout pas !!
Magouille et compagnie ...

Répondre Signaler au modérateur
fHLvlxbf 29.09.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
fHLvlxbf 29.09.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
fHLvlxbf 29.09.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
fHLvlxbf 29.09.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
fHLvlxbf 29.09.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
fHLvlxbf 29.09.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
fHLvlxbf 29.09.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
fHLvlxbf 29.09.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 22.09.2022
La main du cartel des carburants

Voilà, le cartel des carburants aux Antilles Guyane a fait son oeuvre. Il n'aurait pas pu y avoir distortion de la concurrence puisqu'il n'y a pas de concurrence tout court. En métropole dans certaines régions ces 20 centimes ont fait mal aux autres stations mais le droit à la concurrence a été respecté. L'excuse du trouble à l'ordre public est tellement bidon que s'en est grotesque. On va se revolter pour une baisse supplementaire ?!
L'état prouve ici qu'il est à la solde des lobbys pétroliers qui entendent conserver leur juteux pré carré dans les DOM. Le pouvoir d'achat des ménages, il s'en fout.
Et le silence des collectivités doit interpeller tout autant...

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 23.09.2022

"L'état prouve ici qu'il est à la solde des lobbys "

Voyons, Paassy...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
Société

Les offres d’emploi de la semaine

France-Guyane avec Pôle emploi - Samedi 17 Septembre 2022

1 commentaire
A la une
1 commentaire