• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
COMMERCES

Réouverture des magasins jusqu'au lundi 31 mai au soir

Xavier-Paul Le Pelletier Mercredi 26 Mai 2021 - 14h46
Réouverture des magasins jusqu'au lundi 31 mai au soir
C'est normalement l'ensemble des commerces qui pourront accueillir du public en suivant des aménagements pour une durée du cinq journées jusqu'au 31 mai au soir. - Archives

Dans un nouvel arrêté daté d'hier, la préfecture autorise l'ouverture de l'ensemble des commerces pour cinq journées afin de permettre aux commerçants de bénéficier de l'activité liée à la fête des mères. Les dernières mesures de freinage datées du 13 mai étant initialement supposées être en place jusqu'au 30 avant d'être réexaminées ; le fait que l'ouverture des commerces non-essentiels soit désormais autorisée jusqu'au soir du lundi 31 laisse présager de nouvelles annonces au sortir de la CIC de demain. Mesures barrières et jauges devront bien évidemment être respectées.

Syndicats et unions patronales auront finalement obtenu satisfaction auprès des autorités de l'État : les commerces dit "de catégorie M", soit ceux considérés depuis le 13 mai comme "non-essentiels" ont pu rouvrir leurs portes ce matin et jusqu'à la fin du mois -lundi prochain au soir, le 31- à l'exception de ce dimanche, toujours placé sous couvre-feu.

Déjà très fragilisés par l'impact du contexte sanitaire sur l'économie, les commerçants vont pouvoir finalement écouler les stocks qu'ils avaient commandé en prévision de la fête des mères. Outre le strict respect des gestes barrières et la limite d'une seule personne par foyer présente en magasin, des jauges de 4m² pour les boutiques et 8m² pour les grandes surfaces devront être appliquées.

Une nouvelle bien accueillie par les commerçants, sans toutefois pouvoir dissiper leurs interrogation quant à la suite à venir dès le 1er juin. Des réponses seront vraisemblablement apportées par la préfecture dès demain en fin de journée après la tenue de la CIC (commission interministérielle de crise).

Retrouvez prochainement sur notre site en version abonnés notre entretien avec Thara Govindin, présidente du MEDEF Guyane et sa réaction quant à cette annonce.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

Miroslav 27.05.2021
???

Je ne parviens pas à comprendre le sens de ce confinement ?

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 27.05.2021

Je te rassure, eux non plus...

Répondre Signaler au modérateur
GILLES BERNARD 27.05.2021

Comme disait le capitaine de mon régiment : "Toujours attendre le contre-ordre avant d’exécuter l'ordre...". Nous voilà donc avec 5 jours de semi-liberté. Quid de la blagounette appelée "attestation de déplacement", pendant ces jours-là ? Et tu penses bien que les magasins visés vont se jeter sur cette opportunité, alors qu'ils ont déjà sûrement faits leurs deuils d'un chiffre d'affaire, qu'ils ont donc entrepris les démarches d'aides gouvernementales et qu'ils ont mis leurs employés en chômage partiel.
Pour info, voici le lien de cet arrêté:
https://www.guyane.gouv.fr/content/download/18939/132810/file/20210525_COVID-19_Arr%C3%AAt%C3%A9%20modificatif%20saisonnalit%C3%A9.pdf

Répondre Signaler au modérateur
dny973 27.05.2021

Donc des commerces non essentiels,on passe à commerces ESSENTIELS pour des raisons économiques ? mais tout cela est une vaste mascarade !!! Nous sommes renvoyés au jour le jour et devons suivent des mesures pseudos restrictives incompréhensibles tant elles sont absurdes. Il faut sauver la fête des mères. Ce sont nos emplois et nos entreprises qu'il faut sauver. Nous devons vivre avec le virus. Nous avons le vaccin, nous savons quoi faire pour nous protéger (gestes barrières) alors pourquoi ne pas reprendre la vie telle que nous la connaissions ?? ceux qui veulent se vacciner, ceux qui ne veulent pas ne le font pas mais si on continue comme ça, on perd des deux côtés : on perd nos emplois et on devient de plus en plus dépendants de l'extérieur. Et on sait très bien que ces histoires de jauges ne sont pas respectées car les entreprises ont perdues énormément d'argent donc elles vont accueillir autant de clients que possible

Répondre Signaler au modérateur
g6d 26.05.2021

Donc le confinement sera prolongé et les enseignants sont encore en vacances avec 2 mois d'avance. La Guyane est prête à décoller comme 1 sous marin

Répondre Signaler au modérateur
guyanette 27.05.2021

Oui, c est vrai que les enseignants sont en vacances pendant le confinement !!!!!
Quid des autres télé-travailleurs??!!

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 28.05.2021
Toujours les profs

Eh oui, que voulez vous, s'est toujours les memes professions qui y gagnent : profs et fonctionnaires, sinonyme de gaspillage argent public.

Répondre Signaler au modérateur
Miroslav 28.05.2021
Pas si simple...

Pas si simple Jayjay5. Si le métier de professeur était la panacée. Comment expliquer les difficultés actuelles à recruter des enseignants. Concernant les fonctionnaires de police, estimez-vous que leurs salaires expliquent le déficit public ? Idem pour les gardiens de prison, notre personnel de santé...
Peut-être que l'emploi à vie après le concours serait à revoir. En effet, que vous soyiez un bon ou mauvais fonctionnaire cela n'a pas d'incidence sur votre déroulement de carrière et vous avez la garantie de conserver votre emploi. Une reforme en perspective...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
3 commentaires
A la une
1 commentaire
1 commentaire