• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Recensement annulé : pas d’impact sur la dotation des communes

Xavier-Paul LE PELLETIER Jeudi 21 Janvier 2021 - 15h40
Recensement annulé : pas d’impact sur la dotation des communes
Covid oblige, la direction générale de l’Insee a décidé de ne pas procéder au recensement 2021 - photo : ARCHIVES FRANCE-GUYANE

Covid oblige, la direction générale de l’Insee a décidé de ne pas procéder au recensement 2021 en raison du risque trop important de ne pouvoir achever la collecte. Ce matin, à l’anse Chaton, la presse était conviée à un petit-déjeuner afin de recevoir les dernières données de l’institut statistique.

 Faute de pouvoir recenser dans des conditions normales, l’INSEE en 2020 a dû s’adapter en usant notamment de moyens tout à fait inédits comme la collecte des données des opérateurs téléphoniques (non appliquée chez nous) ou celles des transactions par cartes bancaires. Cette dernière initiative a été utilisée au mois d’août et a permis de constater la reprise de l’activité économique en Guyane. De quoi constater que la santé financière de notre territoire reste relativement bonne, soutenue par un secteur du bâtiment très porteur et le pouvoir d’achat de la fonction publique. Le confinement a même profité aux finances de certains ménages et de certaines entreprises qui ont pu fortement épargner durant cette coupure tout à fait inédite. 

S’il demeure indéniable que les secteurs de la restauration, de la culture, du sport et des loisirs sont les plus en difficultés, ce poids restera sans impact significatif sur l’ensemble de l’économie guyanaise. « On a pu constater qu’au début du confinement que les intérimaires et les CDD ont directement pâti de la situation mais les emplois perdus ont été comblés par de nouvelles embauches dès la reprises des activités » explique Philippe Dorelon, chef du service territorial. 

La dotation générale de fonctionnement (DGF) des communes étant cotée en fonction de la population légale, la crainte de ne pas avoir un budget suffisamment conséquent en 2021 est balayée. « Les communes où la population progresse verront aussi leur DGF augmenter. On peut faire de bonnes estimations car on sait où de nouveaux bâtiments ont été construits. » détaille Philippe Dorelon. 

En dehors de ces spécificités liées au contexte exceptionnel de la pandémie. Les indicateurs macroscopiques se maintiennent avec les mêmes tendances. « La population continue d’augmenter : comme depuis une trentaine d’année. Nous serons très bientôt à plus de 300000 habitants » poursuit le chef du service en Guyane. Avec un millier de décès pour 8000 naissances, la balance démographique est largement excédentaire tandis que le flux migratoire est lui légèrement positif. « En gros, en Guyane, la situation est désormais revenue à celle d’il y a un an. » conclue le chef du service. 


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos