• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
TRANSPORTS

Ouverture de la boutique de la SEMOP : une carte bancaire sinon rien

Xavier-Paul Le Pelletier Mardi 2 Février 2021 - 12h16
Ouverture de la boutique de la SEMOP : une carte bancaire sinon rien
Seuls deux lignes du réseau s'arrêtent à la boutique

Plus de ventes dans le bus. Et pas de vente sans carte d'abonnement.
En attendant qu'un accord soit trouvé avec les commerçants qui accepteraient d'assurer la vente de titres de transport, la seule solution pour l'heure - en dehors d'internet - est de se déplacer en agence. Seul et unique endroit où il est possible de constituer son dossier. 

 " Mais Messieurs, comment vais-je faire pour retourner chez moi, je dois demander au chauffeur de me laisser monter ? ", signale une dame décontenancée par l'absurdité de sa situation. Celle-ci a pris la peine en ce milieu de journée de se faire déposer à la boutique de la SEMOP agglo'bus afin de pouvoir avoir un abonnement de bus correctement crédité à son retour vers son domicile.

Si le réseau est fort d'une désserte de plus d'une centaine de kilomètres, une seule boutique inaugurée hier permet d'acheter physiquement des titres et ce, uniquement par carte bancaire. Pas vraiment de quoi se conformer au profil des usagers du moyen de transport censé être le plus accessible de tous.

Une carte bancaire sinon rien

Problème ; comme 70% des utilisateurs de l'ancien réseau RCT qui utilisent des espèces, la principale information quant à ces nouvelles formalités n'est malheureusement pas parvenue à cette gran moun ni à la plupart des usagers qui se présentent : les paiements se font uniquement par CB.

" Demandez à votre fils, il vous aidera " lui dit l'agent en boutique en guise de conclusion.

La dame, plutôt que de repartir à plusieurs kilomètres de distance par ses propres moyens, indique qu'elle ira tenter sa chance auprès de chauffeurs qu'elle espère conciliants à l'égard de son désagrément. Cette dernière dispose bien d'un smartphone avec accès à internet, mais pas d'un abonnement bancaire qui comprend une carte de paiement ; comme bien des utilisateurs du réseau de bus.

Une dame malheureusement venue pour rien faute d'avoir une CB - XPLP


" C'est une priorité pour nous de pouvoir ouvrir la vente de nos tickets à des commerçants qui prennent du liquide. En attendant, il était urgent de démarrer ce point de vente, car depuis la mise en service de notre société au 1er octobre, aucune recette n'a pu être enregistrée faute de pouvoir encaisser de l'argent en espèces ", indique le chargé de mission clientèle de la SEMOP Dimitri Zenon.

Un chemin de croix jusqu'à l'agence

Uniquement desservie par deux des huit lignes d'agglo'bus, l'accès à la boutique peut représenter un véritable parcours du combattant pour les usagers domiciliés aux extrémités du réseau. Un trajet qui se chiffre en heures dès lors que trafic et travaux de voirie sont pris en compte.

XPLP


Heureusement, une certaine évolution est à noter depuis la mise en place de la SEMOP puisque les horaires d'accueil du public ont désormais été allongées jusqu'à 15 heures. Du mieux, mais probablement pas assez en accord avec la réalité des horaires de travail d'une grande partie des usagers.

" A partir du moment où vous disposez de votre dossier, vous pouvez recharger votre pass directement par internet, plus besoin de vous déplacer " poursuit le chargé de clientèle.

Des arrêts de bus aux publicités pas vraiment au goût du jour - XPLP


L'ouverture de la vente aux commerçants pourra-t-elle donc permettre d'éviter cet ensemble d'embûches à traverser afin de pouvoir voyager avec une situation en règle ? Pas vraiment...

La constitution du dossier ne peut se faire qu'en boutique et l'ouverture prochaine d'autres boutiques n'est pas encore envisagée. Il faudrait donc se rendre pour les usagers à un moment où à un autre au 2862 route de la Madeleine à Cayenne avant 15 H 00 en semaine (jusqu'à midi le samedi) pour espérer ensuite emprunter un des trajets du réseau sans être en situation de fraude.

Mais que fait l'agglo ?

Depuis qu'elle a entériné la vente de sa régie de transports, les anciens agents RCT de la CACL font désormais partie d'une entreprise privée de délégation de service publique. Pas de grands changements du côté des usagers, pas de réelle amélioration du service, de révision du tracé du réseau, ni d'affichage de signalétique ne semblent être au programme. " Il est de notre devoir de pouvoir développer une offre beaucoup plus élargie ", conclut Dimitri Zenon. Une offre qui pour le moment ne semblerait pas se traduire autrement que par les avancées sur les travaux du BHNS du TCSP.

Les tickets correctement validés sont quant à eux à nouveau obligatoires à la montée du bus depuis le 1er février.

Une pub en Francs à l'arrêt qui dessert la nouvelle boutique du réseau de bus de l'île de Cayenne - XPLP




Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

mikeromeo 02.02.2021

Un commerçant (même une SEM comme ici) ne peut refuser les paiements en espèces. Il peut limiter à 50 pièces et refuser de rendre la monnaie.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
A la une

Vidéos

Voir toutes les vidéos