France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Martinique

Nouvelle reconnaissance pour le rhum

Jeudi 6 Juin 2019 - 03h10
Nouvelle reconnaissance pour le rhum
Claudine Neisson-Vernant, productrice de canne à sucre et distillatrice de rhum agricole Martinique, représente le Comité national de l’Inao à la commission filière rhum/photo FAM - FAM

Vingt-trois ans après l’appellation d’origine contrôlée (AOC), le rhum a enfin une commission spécifique pour le protéger contre les fraudeurs.

Durant douze ans, Claudine Vernant-Neisson était la seule représentante de l’Outre-mer, en tant que personnalité qualifiée à la Commission nationale boissons spiritueuses de l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao). Elle n’a eu de cesse d’œuvrer à la création d’une commission filière rhum, idée a actée le 14 février 2018. C’est la première fois que cette commission se déplace aux Antilles. Après la Guadeloupe où elle est arrivée dimanche, elle était à la Martinique hier en soirée.

Sa principale mission : la prise en charge des dossiers spécifiques à la filière rhum mais aussi proposer à la Commission boissons spiritueuses de l’Inao les principes d’examen de reconnaissance en appellation d’origine (AO), indication géographique (IG) et préciser les orientations générales des cahiers des charges et de leur évolution, dans le respect des procédures européennes .

Une fois les représentants des indications géographiques rhum des Outre-mer et de l’AOC Martinique désignés, la commission a été constituée avec des représentants des ministères ou offices de tutelle (Agriculture, fraudes, douanes). Pour cette mission aux Antilles, pendant deux jours, plusieurs visites sur le terrain sont programmées. Des sujets législatifs seront abordés comme ceux relatifs à la formalisation et la mise en place des plans de contrôles. Il sera aussi question de l’évolution des règlements français ou européens y compris la défense des dénominations géographiques et leur étiquetage.

Lors de la demande de création de l’AOC rhum agricole Martinique en 1973, l’Institut national des appellations d’origine chargé des dénominations géographiques et des labels de qualité (bio, label rouge...), n’était pas compétent dans les DOM. C’est chose faite par modification du Code rural. Pour la filière, c’est insuffisant.

Une commission rhum

Depuis sa création, l’AOC revendique une place au sein du comité national de l’Inao sachant que le rhum est l’un des spiritueux qui cotisent le plus après le cognac en redevance de fonctionnement de l’institut. L’Inao a alors proposé un poste de personne qualifiée (expert) pour le rhum qui siège à l’un des comités spécifiques, celui de la Commission nationale des boissons et spiritueux.

Depuis, avec la normalisation par l’Europe des dénominations géographiques en 2009, les collectivités d’Outre-mer qui étaient en appellation d’origine simple (AOS) ont eu à choisir entre IG et AOC en abandonnant l’AOS. En 2015, elles ont opté pour l’IG, la Martinique restant seule en AOC. Martinique, Guadeloupe, Guyane et Réunion cotisent à l’Inao mais n’ont toujours pas de représentant et ne peuvent décider de leur affectation ni défendre la spécificité propre au rhum traditionnel.

Aussi, appuyé par le Syndicat de défense de l’AOC Martinique, l’Organisme de gestion des rhums des DOM (hors AOC) a demandé à avoir au moins un représentant par département au sein du conseil national. Cela n’a pas été retenu car le Code rural requiert un Comité régional qui n’est pas prévu pour les DROM ! À la satisfaction des rhumiers martiniquais, l’Inao a néanmoins proposé de créer une commission rhum.

Gh. B.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une
Guyane

Mercredi 17 Juillet 2019

Pancho devant