• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
ESPACE

Mission Vega : la fusée doit mettre en orbite Pléiades Neo 3, un satellite d'observation de la terre

I.J. Mercredi 28 Avril 2021 - 16h04
Mission Vega : la fusée doit mettre en orbite Pléiades Neo 3, un satellite d'observation de la terre

Ce soir, en plus des étoiles, il sera possible d'apercevoir la fusée Vega. Le lancement est prévu aujourd'hui à 22h50 depuis le Centre spatial guyanais, le premier de cette année 2021.

Pas la peine de faire de voeux si vous croyez voir une étoile filante à 22h50 (heure locale, 01:50UTC le jeudi 29 avril), il s'agira de Véga. Le centre spatial guyanais renoue avec les missions ce mercredi avec le premier rendez-vous de l’année.
Pléiades Neo3, des satellites d’une constellation d’observation de la Terre d'avant-garde

A bord, un nouveau satellite de la constellation Pléiades : Pléiades Neo 3. C' est le premier satellite très haute résolution de la nouvelle constellation d’observation de la Terre opérée par Airbus. Ce sont les premiers satellites d’une résolution de 30 centimètres. Pionnier des quatre satellites d’une constellation d’observation de la Terre d’avant-garde, Pléiades Neo3 a été entièrement financé et fabriqué par son futur opérateur, Airbus

Il ne sera pas le seul à bord du petit lanceur. NorSat-3 pour le compte de l’agence spatiale norvégienne servira à aider la navigation en mer et à surveiller le trafic maritime. Bravo réalisera des collectes de données pour Aurora Insight expert dans les réseaux. Deux satellites Lemur-2 recueilleront des données pour les suivis maritimes, aéronautiques et météorologiques pour la société Spire Global. Enfin Tyvak-182A servira de relai de transmission pour les zones éloignées des réseaux pour le compte d’Eutelsat.

La 17e mission de Vega avait été un échec

Les opérations de production du lanceur Vega suivent l’ensemble des recommandations qui avaient été formulées par la Commission d’enquête indépendante mise en place après l’échec du vol Vega numéro 17 (VV17"). En novembre dernier, en effet, la 17e mission de Vega, avait été un échec à cause d'une anomalie dans sa trajectoire. La fusée avait ainsi perdu deux satellites et s'était échouée dans la mer peu après son envol, avec à son bord un satellite espagnol d'imagerie optique, SEOSAT-Ingenio, et le satellite français Taranis, premier instrument scientifique d'observation de la face cachée des orages.






Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
A la une
9 commentaires