France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Mana boit toujours à la bouteille

Kerwin ALCIDE Mardi 08 octobre 2013
Mana boit toujours à la bouteille
Les habitants de Mana doivent continuer à boire l'eau à la bouteille ou des citernes en attendant les résultats des analyses (photo d'archives)

Devant l'attente, la SGDE a décidé d'amplifier son dispositif de distribution d'eau à Mana et Awala-Yalimapo. Ce n'est que jeudi que les habitants sauront si l'eau, délivrée par leurs robinets depuis dimanche soir, est potable.

L'affaire fait tache d'huile. Quarante-huit heures après la découverte d'une nappe d'huile à l'usine de production d'eau potable de Mana, la commune ne peut toujours pas consommer l'eau au robinet. Une eau qui coule pourtant dans les robinets depuis dimanche soir. « La restriction en eau de boisson » est maintenue, a confirmé hier soir Benoît Biret, directeur général de la Société générale des eaux. Les analyses, qui devaient être réalisées en Guyane dans un premier temps, ont été délocalisées en Guadeloupe auprès d'un laboratoire agréé. Les laboratoires guyanais, capables d'analyser l'eau envoyée vers la Station spatiale internationale à bord des ATV, ne sont pas équipés pour détecter d'éventuels résidus d'hydrocarbure. La Guadeloupe demeurait donc la solution la plus rapide. Mais, les résultats ne seront pas connus avant ce jeudi, ce qui oblige la SGDE et la mairie de Mana à amplifier les dispositifs palliatifs mis en place depuis hier.
DES CITERNES INSTALLÉES
En ce premier jour de la semaine, la municipalité avait décidé de fermer, par précaution, ses écoles alors que la société des eaux a procédé à une distribution de 3 000 bouteilles d'eau Dilo. Hier après-midi, au terme d'une réunion de crise, le maire Georges Patient a annoncé la réouverture des établissements scolaires. Les élèves tout comme les personnes vulnérables sont prioritaires pour accéder à l'eau en bouteille. Les élèves seront alimentés par gobelet dans les classes. Un camion avec quelque 7 000 bouteilles d'eau est attendu ce matin à Mana, toujours aux frais de la SGDE. La distribution se fera, comme hier, à la salle polyvalente Elie-Castor.
Parallèlement, la société prévoit l'installation de deux bâches, sorte de citernes souples de 10 000 litres d'eau, dans la commune. Les habitants pourront s'approvisionner au robinet de ces citernes alimentées en eau de Javouhey ou Saint-Laurent. La commune d'Awala-Yalimapo, dépendante de l'usine d'eau de Mana, connaîtra elle aussi un dispositif similaire. Une bâche de 2 500 litres d'eau permettra aux habitants d'accéder à l'eau potable.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire