France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Ligne directe Cayenne-Kourou

A. S.-M. Samedi 10 septembre 2011

Afficher toutes les miniatures

L'échangeur de Balata devrait entrer en fonction en 2013 avec un pont sur la RN1 et deux giratoires entre Terca et le Larivot.

À force d'en entendre parler mais de ne rien voir venir, on finissait par croire que le projet d'échangeur à Balata n'était qu'une Arlésienne. Et pourtant, le projet est bien devenu concret avec son fameux pont de la RN1. Du moins sur le papier. Vendredi matin, en préambule de la présentation du contrat territorial de la ville de Matoury (lire ci-contre), le Conseil régional et les services de l'État l'ont présenté aux élus matouriens et aux quelques administrés qui s'étaient pressés dans la salle des délibérations de l'hôtel de ville. « L'objectif est de fluidifier le trafic, commente Gilles Morvan, directeur adjoint de la Deal, mais aussi d'assurer la sécurité routière et une bonne desserte des quartiers périphériques. »
Un pont sur la RN1
Le coût total de cette réalisation est estimé à 16 millions d'euros, acquisition du foncier, études et travaux compris. L'opération est financée par la Région et l'État dans le cadre du Programme de développement et de modernisation des infrastructures (PDMI), les arbitrages sur la répartition des apports devant se faire le 23 septembre. Après deux ans de travaux, en 2012 et 2013, la fluidité du trafic devrait d'abord être appréciée par les automobilistes effectuant le trajet entre Cayenne et Kourou. Dans un sens comme dans l'autre, le passage par le giratoire de Balata leur sera bientôt épargné grâce à un pont qui assurera la continuité de la RN1.
« L'idée générale est d'avoir une circulation directe sur cet axe qui est aujourd'hui très pénalisant » , poursuit Gilles Morvan. Ce pont passera au-dessus d'une portion de route qui reliera deux giratoires, celui qui existe actuellement et un second qui sera construit juste à l'entrée du Larivot.
Un giratoire au Larivot
Le giratoire actuel sera conservé en l'état, ce qui permettra de ne pas trop perturber la circulation durant les travaux. Une nouvelle sortie sera tout de même aménagée pour rejoindre directement la zone Terca dont l'accès devrait être facilité. « De nouveaux équipements se mettent actuellement en place dans cette zone, explique Jocelyn Ho Tin Noé, vice-président de la Région, ce qui va entraîner un gros afflux de public. Nous avons donc décidé de faire vite car nous allons d'abord devoir régler les problèmes de sous-sol avant de débuter le chantier proprement dit. » Ces travaux préparatoires seront effectués dès le quatrième trimestre 2011. Le second giratoire sera donc installé à l'entrée du Larivot, à quelques dizaines de mètre du rond-point de Balata auquel il sera directement relié. Deux accès desserviront le quartier du Larivot, vers la cité Zénith et vers la zone d'activité Parkway, amenée à se développer. Il proposera un accès direct depuis la RN1 en provenance de Cayenne et une sortie directe vers Kourou.
Un pont assurera la continuité de la RN1 entre la sortie de Cayenne et la route de Kourou. (documents DR) -
- D'autres images sur www.franceguyane.fr
- Un contrat territorial pour Matoury
Rodolphe Alexandre était à la tête d'une délégation de la Région, hier matin à l'hôtel de ville de Matoury, pour y présenter le contrat territorial 2011. La Région interviendra financièrement sur huit projets de la commune, répartis en deux catégories : les infrastructures de base, comme l'éclairage ou le revêtement des chaussées, et la cohésion sociale. Dans cette catégorie, on trouve notamment la Maison des arts martiaux dont la réalisation a été estimée à 2,3 millions d'euros. Au total, l'ensemble des projets a été chiffré à 5,5 millions, la Région apportera 21% du budget. C'est le sixième contrat territorial signé par la Région après ceux de Cayenne, Saint-Georges, Saint-Laurent, Grand-Santi et Papaïchton.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
A la une
Une

Saint-Georges de l'Oyapock : une pirogue rentre...

Rédaction - Mardi 4 Août 2020