• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Jean-Xavier BELLO, Directeur Général de la Caisse Générale de Sécurité Sociale

"Les paiements aux hôpitaux et aux professions de santé sont assurés dans les délais habituels"

Propos recueillis par Hermann ROSE-ELIE Vendredi 19 Juin 2020 - 09h48
"Les paiements aux hôpitaux et aux professions de santé sont assurés dans les délais habituels"

Jean-Xavier Bello, le Directeur Général de la Caisse Générale de Sécurité Sociale en Guyane analyse le traitement et l'accompagnement des assurés en pleine période d'épidémie.

Comment la Caisse de Guyane a t-elle géré ces trois derniers mois de crise sanitaire ?

La CGSS de Guyane a traversé cette période en conciliant en permanence deux priorités : maintenir les services essentiels à ses publics et protéger son personnel. Ces priorités n’ont pas changé et restent d’actualité pour garder le cap dans les différentes périodes de cette crise.

La mobilisation des équipes a été remarquable, chacun a eu à cœur de s’adapter et de tout faire pour maintenir son activité. Ainsi, le télétravail est devenu la règle, les nouveaux services ont été déployés... Les équipes de la CGSS ont conscience du rôle de cette dernière dans la vie quotidienne des Guyanais. Cette crise a démontré le rôle premier de la sécurité sociale, plus que jamais nécessaire.

Constatez-vous des retards dans le traitement des prestations ?


A l’heure actuelle, nous travaillons toujours à améliorer nos délais de traitement sur les arrêts de travail. Il faut dire que nous avons subi dans ce secteur une baisse de nos capacités de production et une forte augmentation de la charge de travail.

Pour autant, la qualité du service rendu a été maintenue : les pensions retraite et d’invalidité ont été payées dans les délais; les droits à la C2S (ex CMU) ont été prolongés et les nouveaux dossiers instruits ; les sollicitations des entreprises ont été prises en compte pour les accompagner dans cette période très délicate ; les paiements aux hôpitaux et aux professions de santé sont assurés dans les délais habituels...

S’il y a pu avoir des ralentissements en début de crise, ils sont aujourd’hui corrigés. Depuis le 11 mai nos accueils ont progressivement ouvert (sur rendez-vous) et nous avons maintenu tout au long de la crise un fort taux de réponses aux sollicitations téléphoniques (85 à 90 %).

Comment parvenez-vous à actualiser les services et autres dispositions mis en place par l'état ?

Cette crise a éprouvé les capacités d’adaptation à tous les niveaux. Chacun a pu constater que la sécurité sociale a non seulement assuré ses missions, mais a aussi développé de nouveaux services adaptés au contexte (aides spécifiques aux retraités, prolongation de droits à l’Assurance maladie, simplifications des téléconsultations, réalisation du contact tracing, report de cotisation,...).

La Cgss s’inscrit dans un réseau national et bénéficie à ce titre d’une expertise juridique et informatique nationale.

Quelles sont les priorités dans l'accompagnement des assurés en ce moment ?

Nous accompagnons tous les assurés sociaux pour rendre le plus universel possible l’accès aux droits et aux soins. La réouverture des accueils, bien que sur des modalités plus restrictives, nous permet d’être à nouveau au contact des plus fragiles.

Nous sommes également soucieux de l’absence de soins pendant le confinement qui peut conduire à une dégradation sévère de la santé. La faiblesse de la démographie médicale aggrave cette situation et nous devons veiller, avec les professionnels de santé, à ce que chacun puisse accéder aux soins.

Comment organisez-vous vos services ? 


Le télétravail est privilégié lorsqu’il est possible. Les agents comme les managers ont dû apprendre à fonctionner selon de nouvelles modalités.

Parvenez-vous tout de même à assurer votre rôle de conseil et de prévention auprès des entreprises notamment ?

Plus que jamais la Branche Recouvrement de la Cgss se positionne en appui des entreprises pour les aider à surmonter cette crise. Les reports de cotisations et les plans d’étalement des dettes sociales sont ainsi proposés aux entreprises.

Les actions de la prévention des risques professionnels ont dû être suspendues pendant le confinement pour des raisons évidentes. Elles peuvent désormais reprendre progressivement. Nous proposons notamment une subvention « Prévention Covid » pour aider les petites entreprises et les travailleurs indépendants à financer des équipements de protection.

Au niveau national, on s'inquète du déficit record à venir suite à cette épidémie, celà alerte le directeur que vous êtes ? 

La pérennité de notre système de sécurité sociale nécessite de travailler en permanence sur sa solidité financière. Le travail de fond mené depuis des années par l’Assurance maladie, en associant les professionnels de santé libéraux, a permis de maintenir, voire d’améliorer la prise en charge, tout en réalisant des économies.

C’est par exemple le cas lorsque nous limitons la consommation d’antibiotique ou luttons contre les abus sur les arrêts de travail.
La situation actuelle est exceptionnelle et le déséquilibre financier bien que potentiellement élevé restera conjoncturelle, à condition que la reprise économique soit forte et permette de revenir à un niveau de cotisations élevé.

Un message pour vos assurés et vos équipes ?

De manière très pragmatique, cette crise a confirmé l’intérêt de recourir aux solutions dématérialisées (Compte Ameli, l’assurance retraite,…) qui permet pour une grande partie du public d’accéder de manière fluide à nos services. Ainsi, la demande de retraite ou de C2S (CMU) peut être réalisée sans se déplacer. Les rendez-vous permettent également des échanges plus qualitatifs et perdureront après la crise. Le développement de ces solutions nous permet également de consacrer plus de temps à l’accompagnement des plus fragiles.

Au niveau de la Cgss, la capacité d’adaptation a été remarquable, l’esprit d’équipe s’est développé, la recherche d’un service de qualité est plus que jamais présente, des projets innovants sont menés. Les équipes de la Cgss peuvent être fières de leur mobilisation : #LaSécuEstLà en Guyane!

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
1 commentaire
A la une
Une

Saint-Georges de l'Oyapock : une pirogue rentre...

Rédaction - Mardi 4 Août 2020