France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
dave drelin, président de Yanawassaï

Le wassaï peut-il devenir l’or pourpre de Guyane ?

 Le wassaï peut-il devenir l’or pourpre de Guyane ?

Yanawassai est en passe de devenir le premier acteur industriel guyanais dans la transformation du wassaï. Son usine sortira de terre à Montsinéry-Tonnégrande, explique Dave Drelin.

Quand et comment est née l’idée de créer Yanawassai ?

C’est un projet qui a plus de quatre ans. L’idée est de récupérer des fruits endémiques de chez nous, de les transformer et de leur donner une valeur ajoutée. Notre axe principal est le wassaï, mais nous sommes déjà équipés pour traiter d’autres fruits comme l’awara et le cupuaçu. Le wassaï commence à se faire connaître au niveau mondial. Il y a un véritable marché notamment sur l’export. Notamment en Europe et en Chine.

Où en est le...

franceguyane.fr 715 mots - 02.11.2019
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous

À partir de 8€ /mois

Achetez une formule à l'acte

Accès au site pendant 24h A partir de 1,70€
Voir toutes les offres