• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Le permis de construire du futur casino-théâtre de Cayenne accordé et affiché sur le terrain qui abritera le complexe de loisirs

Samir MATHIEU Mercredi 12 Août 2020 - 15h56
Le permis de construire du futur casino-théâtre de Cayenne accordé et affiché sur le terrain qui abritera le complexe de loisirs
Le futur casino-théâtre de Cayenne rapportera des millions à la commune - DR

Une nouvelle étape de franchie pour le futur casino-théâtre de Cayenne. Le permis de construire accordé le 23 juillet dernier, est désormais bien affiché sur le terrain qui va accueillir l'édifice, à l'angle de la route de Montabo et du chemin qui mène à la cité Grant.

La maire de Cayenne s'en félicite sur les réseaux sociaux. Et pour cause ! Une nouvelle étape majeure a été franchie pour le futur casino-théâtre de la ville de Cayenne. Le permis de construire, accordé le 23 juillet dernier, est désormais, affiché, comme la loi l'exige, sur le terrain qui va accueillir l'édifice dès 2021.

C'est le groupe Cogit, 4e groupe casinotier de France, qui va gérer la structure, comme le prévoit la DSP (Délégation de service public) qui a été signée l'an dernier avec la mairie. Cela faisait des années que ce projet était évoqué. Désormais, il est entièrement ficelé et financé. Et cela ne coûtera rien à la commune. La ville de Cayenne s’est juste contentée de fournir le terrain, à l’angle de la route de Montabo et du chemin qui mène à la cité Grant. Le reste, c’est le groupe Cogit qui l’apporte. Et c’est un total de près de 30 millions d’euros que le groupe met sur la table pour financer le projet sur fonds propres, majoritairement, et avec un emprunt.
SUR TROIS NIVEAUX
Cet édifice sera bien plus qu’un casino. Il sera un lieu de vie culturelle et festif. Il alliera à la fois la magie du jeu et celle du spectacle. Car, ce casino abritera une salle de spectacle. En plus des quatre, ou cinq tables de jeu qu’il y aura, le casino disposera d’une salle au rez-de-chaussée, qui comportera 430 places assises et 800 places debout. Ce sera le deuxième casino de la sorte pour le groupe Cogit, après celui de Toulouse. Le bâtiment, d’une surface de 2 100 mètres carrés sera sur trois niveaux. Le rez-de-chaussée accueillera donc la salle de spectacle. Le premier étage sera entièrement consacré aux tables de jeu avec la salle des machine à sous et des jeux traditionnels (tables) ainsi qu’un espace bar, et le second étage abritera un restaurant de quatre-vingt couverts sur le roof top. Le bâtiment sera construit sur une parcelle de 15 635 m2 appartenant à la ville et qui est située à l’angle de la route de Montabo et du chemin qui mène à la cité Grant. Le travail d’architecture est déjà réalisé mais fera l’objet d’une validation définitive au début de l’année 2020.
JUSQU'AU MILIEU DE LA NUIT
Concrètement, l’établissement se fera en deux temps. L’ouverture d’un casino provisoire aura lieu au premier trimestre de l’année 2021. Ce casino temporaire exploitera 75 machines à sous et deux tables de jeux. Il nécessitera l’emploi direct de trente-deux personnes et générera environ cent emplois indirects. Le casino définitif sera bien plus imposant. Il disposera de 150 machines à sous et cinq tables de jeux. L’offre de jeux sera très variée dans ses tarifs d’accès afin de permettre au plus grand nombre d’accéder aux dispositifs de jeux. Il nécessitera l’emploi direct de 77 personnes et générera environ 230 emplois indirects, soit un minimum de 300 emplois au total. L’établissement va offrir un véritable plus dans la vie nocturne, assez pauvre pour l’heure, de la ville de Cayenne. Il aura des heures d’ouverture fixées en semaine à 10 heures, avec une clôture à 3 heures, du dimanche au jeudi et à 4 heures les vendredis et samedis. L’établissement sera ouvert 365 jours sur 365.
2,6 MILLIONS PAR AN
« Ce projet de casino-théâtre dépasse les limites, les frontières du territoire de la commune de Cayenne. Il ne s’agit pas d’un projet pour Cayenne ou pour le littoral. C’est un projet qui a été pensé avant tout pour le territoire guyanais », avait expliqué, lors de sa présentation, Marie-Laure Phinéra-Horth. Ce projet est donc « un des maillons de la plénitude d’actions communales en faveur de l’attractivité et de rayonnement de la capitale », avait aussi souligné la maire de Cayenne. Attractivité mais aussi manne économique de premier choix. Le casino rapportera gros à la commune. En 2021 et 2022, lors des deux années d’exploitation du casino dit provisoire, la ville gagnera 200 000 euros par an. À partir de 2023, le casino, dans sa version définitive, rapportera 2,6 millions de recettes fiscales par an à la ville capitale. « C’est tout simplement le plus grand projet touristique de ces vingt dernières années en Guyane », avait rappelé Marie-Laure Phinéra-Horth.
Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
8 commentaires

Vos commentaires

seu otário 13.08.2020

ça aura toujours plus de succès que d'ouvrir une vraie bibliothèque car à part les livres moisies de la repentance…

Répondre Signaler au modérateur
Axoum973 13.08.2020
Un casino ou une roulette russe

Il manque la mention publireportage dans cet article. Le casino n'a rien coûté à la marie ? Les 15 000 m² ne valent rien donc. Le casino rapportera 2,6 millions de recettes ? Ah bon,la moyenne en métropole de recette par casino pour l'État est de 1,066 million (rapport du sénat). Nous aurons donc un des casinos les plus rentables de France puisque qu'il va rapporter 2,6 millions juste pour la commune. Je m'attarde pas sur le reste mais bon si ça peut permettre d'embaucher du monde tout ne sera pas si négatif !!

Répondre Signaler au modérateur
INCO 13.08.2020

Dans l'article, il est précisé 3 fois le lieu d'implantation de ce futur complexe. Les lecteurs sont-ils pris pour illettrés ou est-ce le rédacteur de l'article qui ne fait pas attention ? Une fois aurait suffit. En plus il est dit "validation définitive au début de l’année 2020". Avec tout ce que l'on a vécu cette année, on arrive encore à oublier que début 2020 est largement passé ?

Répondre Signaler au modérateur
Ricardo 13.08.2020

belle machine à blanchir l’argent sale...de l’orpaillage? de la cocaïne ? de la corruption? et « elle » ose apodes cela un outil de développement touristique? « elle » est vraiment sans vergogne

Répondre Signaler au modérateur
jesaispas 13.08.2020
???

Un divertissement non stop proposé aux guyanais 365 jours par an pour perdre leur salaire ou alloc LE CASINO EST TOUJOURS GAGNANT.Il est ou le développement ? Créer de nouveaux pauvres qui pensent qu'ils vont se refaire à la prochaine mise ??
Une personne qui investit 2 euros dans un sachet de graines à plus de chance de mieux manger que 2 euros dans une machine à sous.
Il y a encore des dessous dessous que l'on ne connait pas.
Jesaispas et surtout je comprend pas

Répondre Signaler au modérateur
bozo 12.08.2020
UNE GOUTTE D'EAU DANS UN PUIT ABYSSAL

2.6 millions de recettes fiscales?
Le produit de la ville étant de 86 millions, avec des dépenses de 96 millions, ce qui veut dire que la ville creuse sa tombe à coups de 10 millions tous les ans. Et ce n'est certainement pas ces 2.6 millions qui vont la renflouer, il manque encore 7,4 millions !

Répondre Signaler au modérateur
momeme 12.08.2020
Stationnement

Combien de places de stationnement sont elles prévues sur ce contexte ?

Répondre Signaler au modérateur
seu otário 13.08.2020

Pour ton Huyndaï Tucson ou ton Duster ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
3 commentaires
A la une
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos