France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Le Haut-Maroni risque la pénurie de denrées

Dimanche 22 Mars 2020 - 18h10
Le Haut-Maroni risque la pénurie de denrées
Ces images ont été prises chez un commerçant du bourg. La chambre froide est barricadée, les congélateurs et rayons sont à moitié vides.

La question de l’approvisionnement est déjà difficile d’ordinaire dans les communes du Haut-Maroni. En ces temps de crise, la situation est désormais préoccupante. La pénurie de denrées serait proche.

À Maripasoula, une pénurie serait à craindre dans les jours prochains. Le maire Serge Anelli, réélu dès le 1er tour des récentes municipales, a adressé ce dimanche un communiqué au préfet, au président de la CTG et à la présidente de la CCOG.

L’édile y alerte sur la situation « difficile que traverse la population de la commune et les commerçants de la place : le niveau du fleuve est au plus bas depuis la saison sèche de juillet-août 2019. (Au mois de mars nous sommes normalement en période des hautes eaux). L’approvisionnement par la voie fluviale s’avère donc être aujourd’hui un exercice difficile et trop risqué.
Les mesures barrières nous conduisent aujourd’hui à constater impuissants, à la suspension des vols intérieurs de la seule compagnie desservant les communes de l’intérieur, Air Guyane.
Nous sommes contactés par des personnes angoissées, et en grand désarroi, mais aussi et surtout par les commerçants et pharmaciens peu nombreux de la commune, inquiets de l’avenir de leurs activités
».

Serge Anneli alerte aussi sur le cas de la centrale thermique de la commune, qu’il est urgent d’approvisionner en carburant.

En réponse, le sous-Préfet a assuré au maire de Maripasoula que des dispositions seront très vite prises pour garantir un approvisionnement des commerces et officines de la commune et du Haut-Maroni.

« On avait déjà alerté les autorités depuis novembre s’agissant du niveau du fleuve anormalement bas, nous a répondu Jonathan Abienso, entrepreneur de la commune, également candidat aux dernières municipales. Depuis quelques jours, les autorités surinamaises et françaises ont restreint la circulation fluviale en raison du Covid-19. Ce qui a aggravé la situation. Désormais aucun magasin du bourg de Maripasoula ne peut s’approvisionner depuis Saint-Laurent. Les commerçants n’auront plus rien dans une semaine. La population de Maripasoula est donc exposée à un risque majeur».

Ces images ont été prises chez un commerçant du bourg. La chambre froide est barricadée, les congélateurs et rayons sont à moitié vides. -

Pour en savoir plus :