• S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Le directeur de la Siguy évincé par le gouvernement

K. A. / T. F. Jeudi 17 octobre 2013
Le directeur de la Siguy évincé par le gouvernement
Le député Serville a joué le rôle de médiateur entre les élus de la Siguy et la préfecture (TF)

L'annonce de la révocation de Bruno Chauvier lors du Conseil d'administration, hier matin à Cayenne, a provoqué une vague de protestation au sein du personnel.

Une « surprise » . C'est ainsi que le personnel de la Siguy a qualifié l'annonce de la révocation de Bruno Chauvier, directeur depuis près de 15 ans. C'est hier matin, lors d'un conseil d'administration que le délégué du personnel ainsi que les élus ont été informés de cette décision.
« Les administrateurs ont voulu rajouter deux points à l'ordre du jour, établi depuis 15 jours, explique Guillaume Paola, délégué du personnel. On a été surpris car on nous a dit que le remplaçant avait déjà été trouvé. » Debout à côté d'un véhicule garé au milieu de l'entrée du parking du siège de la Siguy pour empêcher les officiels de sortir, les élus ne décolèrent pas. « La façon dont on s'est adressé à nous n'est pas acceptable » , lance Léon Bertrand au député Gabriel Serville, venu s'enquérir de la situation. Présidente du conseil d'administration, la conseillère générale de Saint-Laurent, Marie-Thérèse Morel, est furieuse. « Je me suis sentie insultée, s'exclame-t-elle. Ces gens-là représentent l'État et se comportent n'importe comment. On ne pensait pas tomber dans un traquenard pareil. » Une rencontre a rapidement été organisée avec le préfet, qui s'est par la suite fendu d'un communiqué.
« Sur instruction du gouvernement, les administrateurs représentant l'État et l'Agence française de développement au conseil d'administration de la Siguy ont soumis au vote une délibération afin de démettre de ses fonctions pour justes motifs le directeur général de la Siguy. » C'est en ces termes que la préfecture a annoncé le départ de Bruno Chauvier. La veille, l'intéressé avait rencontré le préfet qui lui avait certainement notifié cette décision.
Qu'est-il reproché à Bruno Chauvier ? L'État, une fois n'est pas coutume, se montre très loquace en évoquant « une perte de confiance accumulée au fils des mois dans la gestion » de l'ancien directeur. On reproche à Bruno Chauvier une « situation financière très dégradée » , « la qualité extrêmement médiocre de l'information financière communiquée aux administrateurs et l'impossibilité d'obtenir des précisions » .
Le directeur a aussi été jugé sur son « incapacité à mener à bien la mission de constructeur et de bailleur social » . La Siguy, explique l'État, parvient difficilement à mener à bien les chantiers lancés. « En moyenne sur les dix dernières années, sur un objectif annuel de 605 logements, la Siguy mettait en chantier 305 logements et en livrait 265 » .
Hier matin, le conseil d'administration a donc révoqué le directeur à l'unanimité des six membres présents. La réunion n'a duré que dix minutes.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

cél 18.10.2013
et encore un placement

Cette histoire est bizarre, la présidente du CA apprends que le successeur du directeur est déjà nommé.
Je pense très sincèrement qu'il s'agit d'un placement d'un de ces collaborateurs du gouvernement hollande, comme cela a été fait pour Israël à Arianespace!
N'ayons pas peur de dire tout fort la vérité. Il suffira de consulter l'identité du nouveau directeur une fois son nom dévoilé!

Répondre Signaler au modérateur
Doujou 18.10.2013

Encore une belle brochette de vainqueurs dans cette affaire. On aimerait entendre une Mme Morel aussi virulente concernant le comportement d'élus locaux que la justice a pourtant fustigé...

Répondre Signaler au modérateur
Brata 18.10.2013

Faire 50% de ses objectifs où le BTP est en pleine essors et la main d'oeuvre nombreuse (contrairement à d'autres régions...) Bon pourquoi pas... Après qu'il se fasse virer comme ça...l'a t'il mérité? Je ne sais pas, je ne sais rien de la Siguy, mais en tout cas cet exemple laisse rêveur: Si seulement l'état pouvait faire la même chose dans toutes les administrations où les gens ne font rien (je ne citerai personne, je n'ai pas assez de texte)... Ca motiverait beaucoup de gens de se mettre sérieusement au travail!

Répondre Signaler au modérateur