• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CAYENNE

Le chantier du TCSP officiellement lancé ce mardi à Cayenne

Samir MATHIEU Mardi 27 Octobre 2020 - 17h00
Le chantier du TCSP officiellement lancé ce mardi à Cayenne
Le lancement officiel du chantier du TCSP a eu lieu ce mardi, notamment en présence de Marie-Laure Phinéra-Horth et Rodolphe Alexandre ou encore du préfet Marc Del Grande. - Samir MATHIEU

C'est l'un des plus gros chantiers de la Guyane pour les 30 ans à venir : le TCSP. C'est le futur réseau de transport en commun en site propre de l'agglomération de Cayenne. Il est budgétisé à hauteur de 273 millions d'euros pour les 30 ans à venir. Il devrait révolutionner l'offre de transport en commun sur l'ensemble de la CACL. La première tranche sera livrée en juin 2023. 

 Le TCSP est officiellement sur les rails. Ce mardi matin a eu lieu, en grande pompe, le lancement officiel du chantier. Le Transport en commun en site propre est un vieux projet, qui a mis des années à aboutir, notamment en raison de son côut élevé et de la complexité de sa mise en place. La première tranche devrait être livrée en juin 2023.

La cérémonie a eu lieu en présence de la sénatrice et toujours présidente de la CACL (jusqu'au 6 novembre), Marie-Laure Phinéra-Horth, du président de la CTG (et ancien président de la CACL qui a initié le projet) Rodolphe Alexandre, du préfet Marc Del Grande, de la maire par intérim de Cayenne, Sandra Trochimara, du maire de Matoury Serge Smock, du maire de Rémire-Montjoly Claude Plenet et de nombreux socio-professionnels, des chambres consulaires et de la présidente du Medef Guyane Tarah Govindin.

Les élus et forces vives lors lors de la présentation officielle du panneau présentant le TCSP. - S.M.


Cette cérémonie a été l'occasion pour les différents acteurs de rappeler l'importance de ce projet, mais aussi ses répercussions sur la vie quotidienne des habitants de l'agglomération. Des responsables de la CACL ont ensuite détaillé le projet de TCSP.
Les ambitions du TCSP
Le TCSP va être l'un des plus grands chantiers de Guyane pour les années à venir. Son coût global est estimé à 273 millions d'euros pour les 30 ans à venir. Il permettra de mettre en place une véritable et performante offre de transport en commun sur une majeure partie du périmètre de l'agglomération. Parmi les objectifs du TCSP, c'est d'améliorer donc l'offre en transport en commun (régularité des horaires, meilleure coordination entre les réseaux de transport, des services supplémentaires le soir et le week-end, un meilleur confort, une meilleure fiabilité pour l'usager). La première tranche concernera des lignes qui partiront des Maringouins, avec un pôle multimodal, jusqu'à la rocade, Hibiscus mais aussi jusqu'au centre-ville, notamment jusqu'au marché de Cayenne. Ce réseau de transport fonctionnera en site propre, c'est à dire qu'il aura des voies dédiées, avec priorité aux feux. Il permettra de désenclaver la plupart des quartiers prioritaires. Il aura aussi un impact environnemental avec une réduction de 30% des émissions de gaz à effet de serre sur 30 ans à la fois par les technologies utilisées, mais aussi grâce à la baisse induite de la circulation escomptée.
Le TCSP en détail
Il y aura donc 2 lignes pour commencer : Maringouins-Marché-Vieux Port et Mont-Lucas-Marché-Vieux Port. Au total, ce seront donc 10,4 kilomètres de voies qui seront dédiées au TCSP sur une double voie. Deux pôles d'échanges dont un pôle multimodal acceuillant un parc-relais de 200 places sur le site des Maringouins seront crées, ainsi qu'un atelier-dépôt, qui permettra la maintenance et le remisage de 12 BHNS (extensible à 24). 20 000 voyageurs par an sont attendus pour le TCSP. Il desservira 21 stations. Il y aura un bus toutes les 10 minutes aux heures de pointe. Livraison attendue pour juin 2023.

En attendant, il va falloir s'armer de patience pour les conducteurs de l'agglomération, car d'importantes perturbations sont à prévoir en raison des travaux, qui vont durer plus d'un an et demi. Il n'y aura pas de perturbations sur l'ensemble du parcours, mais il y aura de la gêne et des bouchons supplémentaires. 
Ils ont dit...

Marie-Laure Phinéra-Horth, sénatrice et présidente de la CACL : "C'est un projet important et de grande envergure pour l'agglomération. Je tiens à remercier le président Rodolphe Alexandre, car c'est sous sa présidence que les élus de la CACL ont adopté ce projet en 2013. On va vers une transformation en profondeur des déplacements sur l'agglomération. Ce projet est d'ailleurs qualifié de grand projet européen, car c'est la plus grosse commande publique en Guyane, soit 273 millions d'euros. Lors de ma présidence, j'ai fait en sorte de sécuriser le projet sur le plan financier et de sécuriser les aides européennes et de l'Etat. Il a fallu aussi garantir la crédibilité financière de la CACL avec 98 millions d'euros brut à financer. Il y a eu un important travail d'ingénierie financière qui a permis de dégager des marges. Et dans le cadre du plan de relance, nous allons essayer d'obtenir 10 millions d'euros supplémentaire pour faire baisser le reste à charge de l'agglomération."

Marie-Laure Phinéra-Horth a rappelé qu'il s'agissait de la plus grande commande publique pour la Guyane. - S.M.


Rodolphe Alexandre, président de la CTG : "C'est un grand plaisir que d'être là aujourd'hui. C'est une concrétisation pour améliorer les transports pour les Guyanais de l'île de Cayenne, et particulièrement de Cayenne. C'est poursuivre le concept de ville-capitale. On ne peut pas s'exonérer de transports dignes de ce nom. C'est un projet phénoménal, collossal. Avec le centre spatial et le projet d'usine biomasse du Larivot, le TCSP fait partie des plus gros chantiers de Guyane. Mon rôle aujourd'hui c'est d'assurer, de veiller et conforter ce projet, par l'apport de l'Europe, soit 40 millions d'euros. Il va vraiment falloir désengorger l'île de Cayenne."

Rodolphe Alexandre a déclaré être particulièrement heureux d'être présent à ce rendez-vous, pour un projet qu'il avait initié lorsqu'il était président de la CACL - S.M.


Marc Del Grande, préfet : "Le TCSP est emblématique pour plusieurs points. Ce type de projet est conséquent. Lorsqu'un territoire, une collectivité locale est capable de faire aboutir ce type de projet, c'est le signe d'une maturité collective. Cela montre que le territoire est mature et capable d'aller plus loin. Ce projet va changer la vie des gens. Pendant les travaux, il y aura des embouteillages, c'est sûr. Mais ce sera pour du mieux Il faudra le supporter. Et convaincre les habitants à utiliser ce TCSP pour qu'il y ai, à terme, moins de circulation. Nous ne sommes pas au bout de nos peines, et nous aurons encore beaucoup à travailler ensemble."

Le préfet Marc Del Grande a salué le travail des élus pour faire aboutir ce projet - S.M.


Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

mikeromeo 28.10.2020
Diantre !

20 000 voyageurs par an, soit 55 par jours. Pour 12 bus !
Il faudrait vous relire.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 27.10.2020
De futures grèves plus modernes, c'est tout.

Bof, un nouveau jouet pour l'UTG qui pourra prendre en otage encore plus de gens qu'habituellement...
Le système de transport en commun de CACL n'a jamais réussi a fonctionner régulièrement malgré du matériel neuf et des conditions salariales indécemment bourgeoises, donc aucune raison que ça change.

Répondre Signaler au modérateur
Delgado 27.10.2020
Complexe..:

Des TCSP en France et dans le monde il y en a des milliers alors il faudra juste m’expliquer en détail la phrase de la étoile qui dit que le projet a mis du temps et pris du retard en raison de sa complexité... je voudrais juste savoir où est la complexité de faire passer une route pour un bus en parallèle de la route actuelle?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
Économie

(VIDEO) Route Maripasoula-Papaichton : 1...

Pierre ROSSOVICH / GOVINSKY - Mardi 27 Octobre 2020

Route Maripasoula-Papaichton :...

1 commentaire
1 commentaire
A la une
1 commentaire
5 commentaires

Vidéos

Voir toutes les vidéos