France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Le 3e Airbus A 350-900 d’Air Caraïbes est pour la Guyane

Lundi 29 Juillet 2019 - 03h30
Le 3e Airbus A 350-900 d’Air Caraïbes est pour la Guyane
L'A350-900 au décollage - DR

Air Caraïbes augmente ses fréquences Paris-Cayenne grâce à un nouvel appareil.

Dès ce lundi, le nouvel Airbus A 350-900 de la compagnie à l’arbre du voyageur atterrira à l’aéroport Félix-éboué, à Matoury. Après la Guadeloupe et la Martinique, c’est au tour de la Guyane d’être desservi par cet avion de nouvelle génération, l’Airbus A 350 XWB pour extra wide body,(corps extra large ). Son fuselage est effectivement plus large que celui des A 330 et permet d’aligner de front dix sièges contre neuf en classe soleil et d’accueillir 389 passagers (dix-huit en classe madras avec des sièges full flat, 45 en Caraïbes et 326 en classe soleil).

Par ailleurs, l’avion n’est pas en métal comme les précédentes générations, mais en matériaux composites, ce qui permet à ses passagers de ressentir un confort inégalé dans toutes les classes et moins de turbulences. L’ensemble offre plus d’espace personnel, un système de divertissement à bord haute définition, des sièges ergonomiques, des hublots panoramiques, une pressurisation cabine améliorée correspondant à 1 800 mètres d’altitude contre 2 400 mètres, un système de contrôle de la température et de la qualité de l’air optimisé, une cabine extrêmement silencieuse et un éclairage d’ambiance 100 % LED de dernière génération. Tout cela participe à améliorer notablement la qualité du sommeil et réduire significativement l’impact du décalage horaire.

« D’un point de vue environnemental, explique Mathieu Munos, directeur général d’Air Caraïbes Atlantique, c’est un avion plus vertueux, moins bruyant, qui consomme 25 % de moins de carburant, réduisant donc considérablement son empreinte carbone. »

Ce nouvel appareil va permettre à la compagnie d’augmenter ses fréquences sur Cayenne puisqu’elle lancera une sixième fréquence hebdomadaire le 20 décembre prochain, à peu près au même moment où elle recevra le dernier né de la ligne Airbus, l’A 350-1000, conçu sur le même principe que l’A 350-900, mais plus long de six mètres et une capacité d’accueil de 429 passagers.

FXG, à Paris

La première classe - DR
Le commandant Robert et son copilote - DR
Un staff en voie de rajeunissement

Jean-Paul Dubreuil, le président du groupe Dubreuil, actionnaire d’Air Caraïbes, et son complice Marc Rochet, président du groupe Dubreuil Aéro, sont les deux hommes à l’origine de la compagnie à l’arbre du voyageur au début des années 2000. Aujourd’hui, ils préparent leur succession et ont promu des jeunes pour prendre progressivement les commandes de la compagnie. à Paris, c’est le Martiniquais, Mathieu Munos qui dirige désormais Air Caraïbe Atlantique, et à Pointe-à-Pitre, siège de la compagnie, c’est le Guadeloupéen Yoann Paulin le directeur général délégué. Enfin, Paul-Henri Dubreuil, fils du fondateur, se prépare lui aussi à prendre la relève.

Yoann Paulin Jean-Paul et Paul-Henri Dubreuil Marc Rochet Mathieu Munos - DR

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une