• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CARBURANTS

La remise de 20 centimes de TotalEnergies sera appliquée en Outre-Mer

Alexandre Labat-Mars et Gaetan Tringham Vendredi 29 Juillet 2022 - 12h49
La remise de 20 centimes de TotalEnergies sera appliquée en Outre-Mer
TotalEnergies annonce une remise de 20 centimes. - Jean-Marc Etifier

Annoncée le 16 mars dernier, la première remise à la pompe de 10 centimes appliquée par l'entreprise n'était pas valable en Outre-Mer. Une nouvelle remise, de 20 centimes cette fois-ci, a été annoncée vendredi 22 juillet dernier.

Son application dans les territoires d'Outre-Mer n'était jusque-là pas confirmée par le géant de l'énergie fossile mais la remise de 20 centimes à la pompe sera bien mise en place dans les Outre-Mer, selon le Journal du Dimanche.

Malheureusement, les modalités, dont le calendrier de mise en place, ne sont pas encore précisées par TotalEnergies. En Hexagone, Total baissera le prix de ses carburants à compter de septembre prochain. Cette mesure intervient en plus de l'aide de l'État majorée à 30 centimes (au lieu de 15 centimes aux Antilles) dès cette même date.

« Du 1er septembre au 1er novembre, TotalEnergies baissera le prix des carburants pétroliers vendus en stations de 20 centimes par litre par rapport aux prix formés sur les cotations des marchés internationaux, puis de 10 centimes par litre du 1er novembre au 31 décembre », a indiqué le géant pétrolier dans un communiqué.
 

La remise de TotalEnergies : une conccurence déloyale en Outre-mer ?

 C'est ce contre quoi met en garde le Groupement des gérants de stations-service de Guyane. "On a besoin de cette baisse", prévient avant tout Brice Chaument, le président de la structure, contacté par téléphone. "On en a besoin parce qu'avec le prix élevé du carburant, il y a une baisse dans la demande. Nos charges augmentent également."

"Par contre, il n'est pas possible d'avoir une disparité sur le territoire par rapport aux prix des carburants. Contrairement à l'hexagone, il n'y a qu'une seule source d'approvisionnement ici et donc pas de possibilité de négociation sur la concurrence", rappelle-t-il encore.

Concrètement, si une station Total propose une baisse, la station d'en face ne pourra pas s'aligner sur ces prix et donc perdra la quasi-totalité de sa clientèle. "Le gérant de cette station devra par la suite licencier ses employés dans un tel scénario."

Dans ce contexte, le groupement a demandé à la préfecture de réunir les acteurs pour qu'il puisse y avoir une action commune "qui permette à ce que toutes les stations-services, et donc tous les consommateurs, puissent bénéficier de cette remise de 20 centimes", confie Brice Chaumet.
 

Communiqué : Groupement des gérants de stations-service de Guyane
La remise de Total Énergies est-elle applicable dans nos territoires ?

À l’heure où les guyanais attendent un coup de pouce au pouvoir d’achat, dans l’hexagone des propositions sont en discussion pour l’application d’une baisse du prix du carburant dans les stations-service du pétrolier TotalÉnergies. À l’issue de cette annonce, les gérants de stations-service de Guyane s’interrogent sur le périmètre d’application d’une telle remise dans nos territoires.

Si pour l’hexagone, le Gouvernement a pu obtenir de TotalÉnergies une remise à la pompe de 20 centimes par litre entre septembre et novembre, puis de 10 centimes par litre sur le reste de l’année, les gérants des stations service rappellent le contexte unique qui fixe les prix du carburant dans les territoires d’Outre-mer.

En Guyane, tout comme aux Antilles et à La Réunion, les prix du carburant sont fixes quelque soit l’enseigne de la station-service. C’est pourquoi le GGSSG affirme qu’une remise à la pompe telle que proposée par le pétrolier TotalÉnergies n’est pas applicable en Outre-mer. En effet, l’arrêté préfectoral qui encadre la marge des stations service, fixée à 11 centimes, mais aussi celle des pétroliers, fixée à 9 centimes, permet à nos consommateurs de bénéficier de prix identiques du carburant dans nos stations-service.

Le Groupement des Gérants de stations-service ouvre donc une réflexion pour que l’ensemble des acteurs du caburant, présents en Guyane comme en Outre-mer, puissent mener une action simultanée permettant aux consommateurs d’obtenir une baisse globale du prix du carburant tout en maintenant un prix unique à la pompe, quelque soit l’enseigne de la station-service.

Le GGSSG entend ainsi préserver un prix fixe des carburants tout en défendant les 1800 emplois de l’ensemble des stations-service des Antilles-Guyane et de La Réunion. Nos spécificités en matière d’organisation du prix du carburant, fixant la marge des gérants de stations-service et des pétroliers des Outre-mer permettent de maintenir jusqu’alors nos emplois dans un secteur fragilisé par l’inflation subie depuis le début de l’année. Ainsi, le Groupement des Gérants de stations-service de la Guyane réaffirme sa priorité pour le maintien de ses emplois et pour la protection du pouvoir d’achat des consommateurs bénéficiant jusqu’ici d’un prix unique du carburant à la pompe.

Brice Chaumet, président du GGSSG

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

BELLOD 31.07.2022

Du point de vue de la sobriété énergétique, il est tout de même vivement déconseillé aux guyanais d’aller faire le plein à cette station essence que l’on voit sur la photo illustrant l’article…

Répondre Signaler au modérateur
g6d 30.07.2022

Donc l'Etat et Total feront des efforts en versant des sommes ou en en perdant, mais pas la CTG qui continuera à percevoir seule les taxes

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
A la une
1 commentaire