• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

La remise de 20 centimes de Total « a vocation à s'appliquer également » en Outre-Mer

R.L., avec Alexandre Labat-Mars et Gaetan Tringham Mercredi 3 Août 2022 - 13h52
La remise de 20 centimes de Total « a vocation à s'appliquer également » en Outre-Mer
pompes carburant station service Total énergies - DR

Alors que, le 22 juillet dernier, Total annonçait une remise prochaine de 20 centimes sur le prix des carburants dans toutes ses stations, y compris en Outre-Mer, des professionnels s'interrogent sur la possibilité d'une telle mesure dans nos territoires, compte tenu de nos spécificités.

Pour Total Energies, les choses sont claires : « la remise (Ndlr : de 20 centimes sur les prix des carburants) a vocation à s'appliquer également dans les DOM-TOM, en concertation avec les autorités locales ", assure une source en interne à nos confrères de France-Guyane, ce mercredi 3 août. 

Le 22 juillet dernier, la direction nationale du géant pétrolier annonçait, en effet, l'extension d'une première mesure appliquée depuis le 16 mars. Selon une information du Journal du Dimanche (JDD), la nouvelle baisse (20 centimes au lieu de 10) concernera désormais l'ensemble du territoire national, y compris l'Outre-Mer, qui n'était pas concernée par la première mesure. 

Mais, à ce stade, les modalités, dont le calendrier de mise en place, ne sont pas encore précisées par TotalEnergies. En Hexagone, Total devrait baisser le prix de ses carburants à compter de septembre prochain. Cette mesure intervient en plus de l'aide de l'État majorée à 30 centimes (au lieu de 15 centimes aux Antilles) dès cette même date.

Interrogé par téléphone, Steeve Victoire, le président du syndicat des stations-service de Martinique assure ne pas avoir d'éléments. Même son de cloche du côté de la préfecture.
 

 

Interrogations en Guyane 

En Guyane, pourtant, les professionnels ont rapidement exprimé leurs doutes quant à la réalité de la mise en place d'une telle mesure en Outre-Mer, où les prix sont réglementés chaque mois par arrêté préfectoral, avec un tarif unique par territoire.

Aux Antilles-Guyane et à La Réunion, les prix du carburant sont fixes peu importe l'enseigne de la station-service. C'est pourquoi le Groupement des gérants de stations-service de Guyane soutient qu'une remise à la pompe telle que proposée par le pétrolier TotalÉnergies n'est pas applicable en Outre-mer.

« On a besoin de cette baisse », assure néanmoins Brice Chaumet, le président de la structure, qui constate une baisse de la demande en carburant avec les prix élevés alors que les charges des gérants continuent d'augmenter.

Mais, pour lui, « il n'est pas possible d'avoir une disparité sur le territoire par rapport aux prix des carburants. Contrairement à l'Hexagone, il n'y a qu'une seule source d'approvisionnement ici et donc pas de possibilité de négociation sur la concurrence ».
 

 

La baisse sera appliquée, selon Total

Dans un communiqué, il rappelle que « l'arrêté préfectoral qui encadre la marge des stations-service -fixée à 11 centimes-, mais aussi celle des pétroliers -fixée à 9 centimes-, permet à nos consommateurs de bénéficier de prix identiques du carburant dans nos stations-service ».

Le groupement a demandé à la préfecture de réunir les acteurs pour avoir une action commune « qui permette à ce que toutes les stations-services, et donc tous les consommateurs, puissent bénéficier de cette remise de 20 centimes », confie Brice Chaumet.

Selon nos derniers éléments obtenus ce mercredi 3 août, à ce stade, Total et la préfecture de Guyane démentent l'information d'une non-application de la baisse de 20 centimes de Total en Outre-Mer. « Il n'y a encore rien de décidé », reconnaît seulement le président des syndicats de stations de Guyane. 

Les discussions devraient donc se poursuivre entre les acteurs concernés, sur les modalités d'application d'une telle mesure.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

jayjay5 07.08.2022
Vu sur Facebook

profit des "groupes petrolier" en hausse depuis "covid"! on se "serre la ceinture" et eux y se "gavent". faut pas trop abusé comme meme!

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 04.08.2022

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 04.08.2022
Il faut en finir avec cette profitasyon

Le groupement des gérants de stations service ne veut pas qu'on porte atteinte à l'entente illégale du prix de vente des carburants (soutenue par l’État, toujours copain avec les pétroliers), que les prix deviennent libres et que le marché soit ouvert à la concurrence, est leur pire cauchemar.
On peut les comprendre, un gérant de station service en Guyane, c'est minimum 7 000 € mensuels.
Tout ce petit monde entend donc bien continuer à tondre l'automobiliste Antillo-Guyanais au maximum et à parts égales.
C'est un système colonial auquel il faut mettre un terme.

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 04.08.2022

« Il est immoral que les sociétés pétrolières et gazières réalisent des profits record grâce à la crise énergétique actuelle sur le dos des plus pauvres, et avec un coût énorme pour le climat. J’exhorte tous les gouvernements à taxer ces profits excessifs et à utiliser les fonds pour soutenir les personnes les plus vulnérables.». Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, un gauchiste bien connu…

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
A la une
1 commentaire