• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CONSOMMATION

L’inflation grimpe (encore) en Guyane malgré la réactualisation du bouclier qualité prix

M.C Mercredi 25 Mai 2022 - 11h17
L’inflation grimpe (encore) en Guyane malgré la réactualisation du bouclier qualité prix
L’inflation grimpe (encore) en Guyane malgré la réactualisation du bouclier qualité prix - @(ARCHIVES FRANCE-GUYANE)

Après une augmentation de 0,6% au mois de mars, les prix à la consommation des ménages guyanais continuent de grimper avec une hausse de 0,9% au mois d’avril malgré la réactualisation du bouclier qualité prix.

Dans un contexte marqué par la crise sanitaire et du conflit russo-ukrainien, les prix à la consommation des ménages guyanais augmentaient de (0,6%) au mois de mars et de 2,9% sur un an. Pour faire face à cette inflation, le bouclier qualité prix a été réactualisé, les prix de 85 produits de consommation et de première nécessité sont gelés. Avec le nouvel indice que vient publier l’INSEE (25 mai), le bouclier qualité ne semble pas avoir d’incidence sur la vie chère. Comme au mois de mars, l’énergie reste le poste où les prix augmentent le plus.

Alimentation : +0,8% sur un mois 
Après une augmentation de 0,6% pour le mois de mars, l’inflation continue pour le secteur alimentaire avec une nouvelle hausse liée à l’augmentation des produits frais (2,6%) selon l’INSEE. Cependant, la hausse des prix de l’alimentation hors produits frais est plus modérée (0,6%). A savoir que sur les douze derniers mois, les prix de l’alimentation sont en hausse de (3,3%) et de (1,7%) sur les derniers mois.
Santé : (+09%) sur un mois
Le secteur de la santé n’est pas épargné par l’indice des prix à la consommation. Pour le mois d’avril, on note une augmentation de (0,9%).

Produits manufacturés : stables au mois de mars, (+09%) sur un an
Après l’augmentation du mois de mars, les prix des produits manufacturés se stabilisent pour le mois d’avril. A noter que le secteur. Ils sont tirés par les prix de l’habillement, des chaussures. Cependant, les prix des produits augmentent de (0,9%) sur un an.

Energie : (+ 3,6%) sur un mois
C’est l’explosion ! Pour le mois d’avril, les prix de l’énergie sont en hausse (+3,6%). Malgré les 15 centimes d’aide de l’Etat aux particuliers, les prix du gazole et de la bouteille de gaz augmentent respectivement de (9,7%) et (2,6%). Quant au prix de l’essence, celui-ci diminue de (1,0%). Sur un an, les prix de l’énergie atteignent (17,6%), sur les trois derniers mois, la hausse s’établit à (12,9%).

Transport : (+8,5%) sur un mois
Avec la hausse du prix de l’énergie, notamment du carburant, le service transport en pâtie, celui-ci en forte hausse, soit (8,5%).

Services : (+1,8%) sur un an
Les prix des services augmentent de (1,8%) en un an, avec une accélération ces derniers mois, soit (+1,3%) depuis février.
Loyers (-0,1%) sur un mois
Enfin un chiffre négatif ! Toujours selon l’INSEE, on constate une légère baisse des prix des loyers et les services rattachés (-0,1%).

Le bouclier qualité en Guyane , ce qui a changé depuis le mois d'avril

Depuis sa réactualisation au mois d’avril, les prix de 85 produits de consommation et de première nécessité sont gelés, 120 enseignes de Guyane se sont engagés dans ce dispositif. Selon le document émis par le service de la préfecture, le nouveau panier garanti pour contient 85 produits de consommation et de première nécessité pour un prix global de 265 euros. 85 produits en grande surface dont 49 chez les discounteurs et 32 dans les commerces de proximité. 11 nouveaux produits ont été ajoutés et 13 produits locaux, ont fait leur apparition.









Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Une

Les offres d’emploi de la semaine

France-Guyane avec Pôle emploi - Samedi 21 Mai 2022

1 commentaire
Économie

La CCOG présente ses plans pour le...

Samuel ZRALOS - Jeudi 19 Mai 2022

A la une
1 commentaire